Province

Grève nationale: le point sur les perturbations en Luxembourg

Dans le cadre de l’action syndicale en front commun, les syndicats étaient présents ce matin au rond-point de la route de Marche à Bastogne. Ils ont distribué des tracts pour préciser les revendications, mais également des biscuits symboles du slogan du jour « Vous méritez plus que des miettes ». Les syndicats seront également présents dans la grand-rue de la cité ardennaise en fin de matinée. « L’accueil est généralement positif », se félicite un des manifestants.Th.L.

La Belgique tourne au ralenti ce mercredi 13 février en raison de la grève nationale. Transports en commun, ports, collecte des déchets, entreprises, poste, hôpitaux, zonings ou centres commerciaux sont impactés. On fait le point.

Cette vaste mobilisation fait suite à l’échec des négociations sur un accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020.

Plusieurs zonings sont bloqués, comme ceux d'Aubange et de Messancy. Des grandes entreprises sont impactées par des piquets de grève, comme chez Euro-Locks (Bastogne), Burgo (Virton), Spanolux (Vielsalm), Proximus (Libramont, Marche,...), L'Oréal (Libramont), le Saupont (Bertrix), Ikéa (Sterpenich), Cora (Messancy),...

Des manifestants sont également présents à plusieurs ronds-points, comme à celui de la route de Marche à Bastogne, où Ils ont distribué des tracts pour préciser les revendications, mais également des biscuits symboles du slogan du jour « Vous méritez plus que des miettes ». Le rond-point situé près du magasin trafic à Marche-en-Famenne est également concerné. À Marche toujours, les magasins Colruyt, Delhaize ou encore Orchestra font l'objet d'un piquet de grève devant leurs portes, à l'instar d'ORES.

Côté du TEC, en province de Luxembourg: 65% des bus circulent.

Ambiance bon enfant dans le centre commercial de l'Hydrion

En dehors des piquets de grève dans certaines entreprises, à Arlon, les grévistes des trois syndicats nationaux (FGTB, CSC et CGSLB) ont investi le centre commercial de l'Hydrion et l'Hôpital Saint-Joseph. Dans une ambiance bon enfant, ils ont interpellé passants et automobilistes, en distribuant des biscuits pour les sensibiliser à leurs revendications.