MONS - CENTRE

Grève nationale: le point sur les perturbations à Mons et ses alentours

La Belgique tourne au ralenti ce mercredi 13 février en raison de la grève nationale. Transports en commun, ports, collecte des déchets, entreprises, poste, hôpitaux, zonings ou centres commerciaux sont impactés. On fait le point.

Cette vaste mobilisation fait suite à l’échec des négociations sur un accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020.

Transports: A 15h, le TEC Hainaut annonce que seuls 7% des services sont assurés à Mons, 4% dans le Borinage et 2% dans le Centre.

Commerces: les centres commerciaux sont fortement touchés par la grève. Le centre commercial des Grands Prés à Mons a été touché par la grève, mais seuls les grosses locomotives, à savoir Ikea et Carrefour, ont été bloqué par un piquet de grève.

«Un accord a été pris pour laisser passer les commerçants de la galerie des Grand-Prés qui sont pour la plupart des indépendants», a indiqué Marie Marlier (CSC). Le shopping Cora d’Hornu a aussi été affectés par la grève.

Les grilles du shopping Wilson, centre commercial de Jemappes, sont restées closes, gardées par des militants de la CNE et du SETCa. Le Brico-Plan It de Ghlin est également à l’arrêt, tout comme le Smurfitt Kappa Ghlin.

Dans la région du Centre, un piquet est en place au centre commercial Cora de La Louvière. D’autres enseignes de la zone commerciale sont touchées comme le Gamma. Le centre commercial d’Haine-Saint-Pierre et le Brico ont gardé les portes closes. Le Colruyt de La Louvière est aussi touché.

Entreprises: un piquet de grève a été installé devant la plupart des entreprises de la région. Depuis 6 h ce matin, un piquet est installé devant le zoning de Seneffe, ainsi que devant les entreprises Alysse Food, Vandemoortele et TMCO.

Les travailleurs se croisent les bras chez NLMK La Louvière. Un piquet de grève bloque l’activité de DSV à Familleureux.

Le zoning de Feluy est presque à l’arrêt, sauf chez Total où près de 150 travailleurs sont présents.

Dans le Borinage, le zoning de Ghlin-Baudour tourne également au ralenti. Un piquet est en place devant AW Europe, Air Liquide, Michel Logistics...Toujours à Ghlin, le centre logistique d’H&M a aussi été bloqué par une septantaine de militants.

Des militants du Setca étaient par ailleurs présents devant le site de Google à Baudour. «Notre objectif était de sensibiliser le groupe international qu’est Google à l’action de notre mouvement syndical et à nos revendications», a indiqué Patric Salvi, du Setca Mons-Borinage.

«Une soixantaine de travailleurs, sur les 400 qu’en compte le site, ont toutefois eu accès à Google mercredi matin. Ce sont notamment des travailleurs de maintenance et de sécurité.»

À Frameries, un piquet bloque également l’accès aux zonings de la commune. Ore, les entreprises Opticable et Dimequip sont aussi touchées.

À Tertre, un piquet est à signaler devant le chimiste Yara.

+Les travailleurs du secteur de la chimie mal payés, estime la FGTB

A Mons, les grilles du siège de Proximus ont également été maintenues fermées. Dans le centre-ville, pas de Big Mac aujourd’hui dans la mesure où la CSC et la FGTB ont installé un piquet devant le Mac Donald’s.

Le secteur hospitalier est également touché, notamment le centre hospitalier Tivoli à La Louvière ou le CHR Mons Hainaut, où les services tournent au ralenti, à l’exception des services vitaux comme celui de la chirurgie.

La justice a aussi été impactée par la grève. Ce matin, un procès d’assises devait débuter à Mons, mais l’accusé a fait attendre la cour : ce dernier utilise les transports en commun pour se déplacer...

+