BELGIQUE

Le roi rencontre des étudiants en formation professionnelle chez Audi Brussels

Des étudiants de deux écoles bruxelloises suivent une formation professionnelle en alternance chez Audi Brussels et s’exercent sur le modèle électrique e-tron. Le roi Philippe leur a rendu visite, mardi matin, escortés des ministres de l’Enseignement Marie-Martine Schyns et Hilde Crevits, ainsi que du ministre bruxellois de l’Emploi, Didier Gosuin.

Trente-quatre étudiants participent au programme de formation en alternance chez Audi Brussels. Ils terminent un cursus de technicien d’installation et d’entretien.

Ces apprentis sont issus de deux écoles, l’Institut Don Bosco (Woluwe-Saint-Pierre) et le Technisch Atheneum Halle, avec lesquelles Audi coopère depuis 2012. Ils fréquentent l’enseignement technique de qualification, en 5e et 6e du secondaire. Leur fraicheur et leur jeunesse attirent le constructeur automobile, qui a du mal à trouver de la main d’oeuvre qualifiée. «Les étudiants n’ont pas peur de l’évolution technologique galopante... Et ils apprécient leur passage chez Audi parce qu’ils sont bien pris en charge. Ici, ils ont l’impression d’être dans un grenier rempli de jouets avec lesquels ils peuvent s’amuser, découvrir... En même temps, le travail est ardu, précis, gratifiant», détaille Luc Bauwens, instructeur.

L’expérience s’étale sur quatre à cinq mois en moyenne; l’effort pouvant se solder par une récompense. «Nous ne proposons pas seulement aux jeunes talents une solide formation dans une environnement moderne, mais aussi la perspective d’un emploi attractif», indique Erik Prieels, directeur général des ressources humaines chez Audi Brussels.

Depuis la première série de participants à la formation professionnelle, une trentaine d’anciens élèves ont été engagés par la marque aux quatre anneaux. Tous ont dû passer le filtre d’un examen.

Le souverain a découvert l’espace de formation «robots» et différents ateliers de la chaîne de montage.

Depuis 2016 et la dernière visite royale, l’usine a été entièrement convertie et se consacre à l’assemblage de l’Audi e-tron. Ce modèle SUV 100% électrique est entré en production au mois de septembre passé. Il est vendu à partir de 80.000 euros sur le marché international. Jusqu’ici environ 20.000 réservations ont été enregistrées, dont 700 en Belgique. Les pays scandinaves surtout, tels que la Norvège et la Suède, se montrent intéressés par le modèle électrique, avec la moitié des précommandes au compteur.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’un symposium sur la formation en alternance organisé cet après-midi au Palais royal.

Le roi rencontre des étudiants en formation professionnelle chez Audi Brussels
Photo News