Giovanni Bozzi rejoint Verviers-Pepinster afin de booster le projet féminin

Giovanni Bozzi rejoint Verviers-Pepinster afin de booster le projet féminin

Giovanni Bozzi BELGA

Giovanni Bozzi, ancien coach à succès de Pepinster et Charleroi chez les messieurs, retrouve le Hall Jean Simon afin de booster le projet de basket féminin de Verviers-Pepinster et amener l’équipe à se stabiliser en division 1 belge, échelon que le club voudrait rejoindre dès la fin de la saison, a annoncé lundi Henri Francot, président du club.

Giovanni Bozzi, qui reste directeur des sports de la Province de Liège, poste qu’il occupe depuis deux ans, apportera aussi son expérience et surtout ses réflexions en termes de formation des jeunes.

C’est sous l’impulsion de Jean-Luc Cornia, actuel coach de la Régionale 1 Dames qui lutte pour le titre honorifique de champion de la série, que Giovanni Bozzi a décidé de relever le défi. «Jean-Luc est un ami et nous allons travailler ensemble pour être les plus efficaces possible. Ce retour à Pepinster, même si ce n’est pas au niveau professionnel, c’est aussi une façon de boucler la boucle, le basket restant mon hobby», a avoué Giovanni Bozzi qui sera présent le plus souvent possible pour prendre en charge la R1 voire la D1 puisqu’il faudra attendre la mi-avril pour savoir si la montée au sein de l’élite est actée.

«Nous sommes candidats à cette montée. La saison se passe mieux que prévu. Nous venons d’affilier jusqu’au terme de la saison une Allemande domiciliée à Aix-la-Chapelle et qui cherchait un club de bon niveau, elle qui a évolué en D1 et D2 en Allemagne. Un test grandeur nature en vue d’une accession en D1 pour laquelle Ciney et Profondeville (deux autres clubs de la R1) n’ont pas abandonné tout intérêt», souligne encore Henri Francot.

L’arrivée de Giovanni Bozzi va également permettre d’étoffer la structure féminine R1/R2/U17 (ou U19). L’objectif du club est de former désormais de jeunes joueuses de la région tout en leur permettant de poursuivre leurs études.

La structure masculine est, elle, déjà plus avancée avec la création, il y a deux ans d’une association pour les jeunes avec Ensival et Herve au sein de la Basket Developpement Academy (BDA). «Elle doit cependant nous servir au niveau féminin également si nous rejoignons l’élite en terme, par exemple, de double affiliation avec Herve», conclut le président de Verviers-Pepinster qui souhaite donner un second souffle au clu pépin.