IXELLES

Collision mortelle avec un bus: la thèse de l’accident privilégiée

Collision mortelle avec un bus: la thèse de l’accident privilégiée

Les circonstances précises de l’accident n’ont pas encore été déterminées.(Illustration) EdA - Julien RENSONNET

«L’enquête a montré qu’il n’y a pas eu d’intervention d’un tiers. La thèse de l’accident est la piste privilégiée», a indiqué lundi matin le parquet de Bruxelles concernant le décès d’un piéton, renversé par un bus de la Stib vendredi soir à Flagey.

«Vendredi soir, le 8 février 2019, vers 18h35, un piéton, qui se trouvait à un arrêt de bus place Flagey à Ixelles, s’est retrouvé sous les roues d’un bus de la STIB. L’enquête a montré qu’il n’y a pas eu d’intervention d’un tiers. La thèse de l’accident est la piste privilégiée», a déclaré le parquet de Bruxelles lundi en fin de matinée.

«Nous ne pouvons pas dire si la victime a perdu l’équilibre pour une raison inconnue ou s’il s’est lancé devant le bus délibérément», a-t-il poursuivi.

La victime est un homme âgé de 64 ans.

«Le chauffeur du bus a fait un test d’haleine et le résultat était négatif. Aucune décision n’a été prise sur la responsabilité éventuelle de celui-ci. Plusieurs devoirs d’enquête ont été requis afin de vérifier les circonstances précises de l’accident: l’analyse des images de caméras de vidéo-surveillance, l’audition du chauffeur et de témoins, la création d’un dossier photos exhaustif et un croquis du lieu de l’accident. Le dossier a été transmis à la section roulage de notre office pour recevoir des suites», a précisé le parquet.