Après la naissance de son deuxième enfant, Nathalie Lombart a eu envie de créer elle-même des accessoires et de se lancer dans la couture: «Au départ, je créais essentiellement des accessoires pour bébés et enfants: des snoods, des bonnets, des bavoirs, des bandanas, des sacs de gym-piscine.

Par la suite, j’ai eu envie de me lancer dans les accessoires pour femmes: des grandes écharpes, des sacs…» Elle se trouve aussi un nom d’artiste, charmant et poétique: Fil-Loup et décide de se livrer à ce qui devient une véritable passion: «C’est rapidement devenu une source de détente et de lâcher-prise dans ma vie de maman active. C’est un réel moment de détente, c’est mon moment à moi, mon moyen de décompresser. Et quelle fierté quand je vois mes créations portées.» Elle utilise de nombreuses matières: coton, jersey, minky, simili cuir, daim, coton enduit… «Les tissus sont choisis au coup de cœur, mais j’essaie d’utiliser principalement des matières bio (oeko tex), ou naturelles comme la toile de jute.» C’est que Fil-Loup est très sensible également à l’environnement et à l’avenir de notre planète: «Ce nouveau mode de vie «zéro déchet» me tient à cœur alors j’y participe en créant des sacs à vrac, sacs à fruits, sacs lunch et beez’wrap pour remplacer le papier alu». Elle coud essentiellement en soirée ou durant le week-end et elle bénéficie d’une pièce consacrée à son activité devenue professionnelle depuis l’année dernière. Outre internet, plusieurs boutiques dont «âm’essentielle» à Fraire et «Instant Fleuri» à Cerfontaine proposent ses créations: «Je peux imaginer augmenter le nombre de boutiques car j’ai encore beaucoup de projets et d’idées en tête, mais en tant qu’activité complémentaire la couture doit rester, avant tout, pour moi un plaisir.»

Facebook : Fil-Loup