La troupe de théâtre des «Compagnons de la Sainte-famille» a vu le jour en… 1933. C’était, à l’époque, une société théâtrale exclusivement masculine et fondée par l’Abbé Louis Mullier.

Il faudra d’ailleurs attendre près de trente ans (NDLR: en 1962 très exactement) pour voir la mixité s’installer dans les rangs de la troupe. «Et tout au long de l’histoire de la troupe, les prix et récompenses se sont multipliés», nous confie Cédric Vanryckeghem, l’un des membres les plus actifs de la troupe actuelle. «Les Compagnons de la Sainte-Famille ont ainsi «remporté» la coupe de l’Évêque de Tournai en 1967, différents prix d’excellence dans des tournois provinciaux d’art dramatique, la plaquette d’argent et la médaille d’or de la Fédération des cercles dramatiques de Bruxelles ou encore le diplôme d’honneur et la plaquette d’or des compagnies théâtrales du Hainaut.» 2019 verra donc la troupe du Tuquet se lancer dans sa 86e saison avec au menu une comédie en trois actes de Christian Derycke intitulée «C’est pas possible ça» que la troupe jouera à 11 reprises entre le 9 et le 31 mars. En voici le «pitch»: «Au sein d’une même famille, le père, la mère et la fille décident de se lancer en politique… sous trois listes différentes. La maison familiale devient ainsi non pas un, mais trois locaux de campagne où les quiproquos et autres scènes cocasses se succèderont.» «Comme chaque année, la troupe ne jouera pas pour son seul profit. Les bénéfices des onze représentations iront dans les caisses d’associations hurlues. Ces représentations se dérouleront, comme d’habitude, en la salle des fêtes de la Place du Tuquet où nous pouvons accueillir jusqu’à 250 personnes en même temps. Et, il faut bien l’avouer, la plupart du temps, nous avons la chance de jouer face à une salle comble.»

Infos pratiques et réservations: www.compagnonssaintefamille.be