Huy: Yves Duteil plébiscité par le public

Le chanteur français Yves Duteil était au centre culturel de Huy, samedi. Il a profité du moment, son public aussi.

Des cheveux gris mais pas une ride dans la voix, le chanteur français Yves Duteil était à Huy ce week-end. Le centre culturel recevait l’artiste sur son plancher samedi soir, pour un concert de près de deux heures qui a manifestement enchanté le public. Un public convaincu et mélancolique. Et l’artiste a semblé bien en forme alors qu’il interprétait les morceaux de son dernier album, «Respect», sorti en 2018. Et ce n’est pas seul qu’il restitue les différents titres de son répertoire à texte: lui à la voix, à la guitare, au piano, Philippe Nadal au violoncelle, David Mirandon aux percussions et Gille Bioteau à la contrebasse, tous livrent un bel instrumental, des arrangements délicats avec une excellente qualité acoustique.

Tout comme Yves Duteil qui maîtrise son chant mieux que jamais. Celui-ci prendra aussi plaisir à se baigner dans les applaudissements des spectateurs, avec qui les échanges vont bon train. «C’est un plaisir immense de revenir en Belgique. Ce sont des retrouvailles à chaque fois», lance-t-il entre deux titres.

«Argentine» et ses airs de bossa nova, «Mon piano a cent ans» mais aussi «Le passeur de lumière», qui fait référence à son beau-père; «Mon petit âne corse», un portrait caché, celui de sa fille, mais encore «Quarante ans plus tard», «À l’abri du meilleur», «La légende des immortelles», «Armé d’amour»… Et pour immortaliser l’instant, l’artiste a posé pour une photo souvenir avec le public. Et à l’heure d’éteindre la scène, les musiciens ont été fort plébiscités par les gradins.

Il répondra au rappel par la chanson «Pour les enfants du monde entier», que les spectateurs en cœur ont musé. «Une chanson qui évoque un immense souvenir pour moi. Une chanson que j’ai écrite il y a bien longtemps. C’était pour protester contre les enfants soldats d’Irak. Puis, un jour, j’ai entendu cette chanson chantée dans une église à Liège, à l’enterrement de Julie et Mélissa. J’aurais tellement aimé ne plus avoir à la chanter…»

Yves Duteil fera vibrer le Théâtre royal de Namur le 17 octobre 2019. 081/22 60 26, www.theatredenamur.be