LOUVAIN-LA-NEUVE

Korczak, la tête haute, jusqu’au bout

La nouvelle créationdu Vilar suit les pas de ce pédagogue polonais qui n’a pas abandonné ses orphelins déportés à Treblinka.