NATURE

Un hêtre belge candidat au concours de l’Arbre européen de l’année

Depuis 2011, l’Environmental Partnership Association (EPA), organise un vote en ligne pour désigner l’Arbre européen de l’année. Cette année, ils sont 15 à avoir été sélectionnés, dont un hêtre belge, situé dans la province du Limbourg.

Montrer que de vieux arbres représentent également une part importante du patrimoine naturel et culturel d’un pays, c’est l’objectif de ce concours en ligne qui a vu le jour en 2011. Pour sa neuvième édition, 15 arbres venant des quatre coins de l’Europe ont été sélectionnés par l’Environmental Partnership Association.

Un hêtre belge candidat au concours de l’Arbre européen de l’année
Wilfried Rentmeesters
Et parmi les finalistes, on retrouve un arbre belge, et plus précisément un hêtre pourpre, situé dans un parc forestier protégé de Lummen, en province du Limbourg. Les organisateurs du concours nous racontent l’histoire de cet arbre monumental, qui serait âgé de plus de 400 ans.

«Au début du 17e siècle, on notait déjà la présence d’un vieux hêtre qui abritait une statue de la vierge Marie en son creux. Lorsque la statuette disparut mystérieusement en 1641, une chapelle fut construite et l’arbre abattu. Les croyants en ont alors récupéré des morceaux comme reliques, et son bois a servi à sculpter des statues de Marie.»

Pour l’instant, «l’arbre de la vierge de Lummen» a récolté 3 556 voix et se trouve en 12e position. Le trio de tête est occupé par un amandier hongrois (9473 voix), un chêne russe (9174 voix) et un chêne séculaire portugais (8524 voix).

Un hêtre belge candidat au concours de l’Arbre européen de l’année
© Svastits Krisztián, Oleg Listopadov & Nuno Sequeira

Si vous souhaitez voir le hêtre de Lummen remonter au classement, rendez-vous sur cette page. Les votes restent ouverts jusqu’au 28 février prochain mais seront rendus secrets lors de la dernière semaine de vote. Le vainqueur sera annoncé lors d’une cérémonie de remise des prix au Parlement européen de Bruxelles, le 19 mars.