Tournai

Le bourgmestre de Tournai répond du tact aux tags

Avec l'aide des équipes de l'intercommunale Ipalle, la Ville de Tournai poursuit inlassablement la lutte contre les tags, comme ce fut très récemment le cas au hall des sports...

En 2015, les autorités tournaisiennes signaient une convention avec l'intercommunale Ipalle pour lutter contre la multiplication des tags au centre-ville. Rappelons que tout le monde peut faire appel au service de «détagage» et que l’intervention est entièrement gratuite car prise en charge par la Ville de Tournai.

Une initiative que la présidente d'Ipalle, Ludivine Dedonder, nous présentait par le détail dans cette vidéo lors de son lancement en juillet 2015:

Cette initiative a d'emblée connu un beau succès, une année après son lancement, l’intercommunale avait en effet déjà pratiqué 568 nouvelles interventions telles que le nettoyage de vitres, volets, fer, plastique, bois et sablage de brique, béton, pierre bleue, crépi,… en mettant à disposition de la ville trois travailleurs deux jours par semaine. En trois ans, pas moins de 1405 sites publics et privés ont été nettoyés.

Malheureusement, force est de constater que la lutte est encore loin d'être terminée car de nouveaux tags font régulièrement leur apparition en ville.

Le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, rappelle qu'il continuera à appliquer la tolérance 0 en ce domaine et que tout auteur devra non seulement s'acquitter d'une amende administrative (de 375 €) augmentée des frais liés au nettoyage mais qu'en plus, une plainte  sera systématiquement déposée au parquet. Ce qui a pour conséquence d'augmenter considérablement la facture finale qui peut alors atteindre plusieurs milliers d'Euros.