FOOTBALL

PHOTOS | Les célébrations insolites de Carcela et Mpoku lors du Clasico

Le Soulier d’Or devient le soulier dort avec Mehdi Carcela. Tandis que Paul-José Mpoku chambre Thomas Didillon.

Lors de la victoire du Standard face à Anderlecht, Paul-José Mpoku et Mehdi Carcela y sont allés d’une célébration insolite.

Clin d’œil de Mehdi Carcela après son but (finalement annulé): il enlève sa chaussure et l’utilise comme oreiller, en référence au gala du Soulier d’or, où il n’est pas venu, ce qui lui avait valu une sanction du Standard.

 

 

Quant à Paul-José Mpoku, il est venu chambrer Thomas Didillon à la fin de la rencontre.

«J’ai appris beaucoup de mots à mon arrivée en Belgique (NDLR: lors de son prêt à Seraing en 2014-15) mais pour préfacer le match de dimanche je pense que je dirais: baraki», la réponse de Thomas Didillon à une question lui ayant été posée par Benjamin Deceuninck dans l’émission La Tribune, lundi soir, n’est pas passée inaperçue auprès de certains supporters du Standard et auprès du capitaine liégeois, Mpoku.

Avec sa célébration, Mpoku a l’air dire: «Baraki, nous? Je ne t’entends plus!».

 

 

Hué toute la rencontre, le gardien français n’oubliera pas de si tôt ce Clasico à Sclessin.