FOOTBALL

PHOTOS | Mpoku délivre les Rouches dans un Clasico marqué par le VAR

Le Standard s’est imposé 2-1 face à Anderlecht au terme d’un Clasico aussi passionnant que tendu. Le VAR est venu à la rescousse des Mauves à l’heure de jeu avant que Mpoku ne délivre les Rouches.

Trois magnifiques goals, une polémique après intervention du VAR, l’exclusion de Michel Preud’homme,… Le Clasico a tenu toutes ses promesses.

Le Standard de Liège a émergé en toute fin de rencontre après le but libérateur de Paul-José Mpoku (2-1).

Les Rouches reviennent à deux unités de la deuxième place du FC Bruges. La place des Mauves dans le Top 6 ne tient plus qu’à un fil.

Des duels intenses et deux superbes buts

Après le partage entre le FC Bruges et La Gantoise dans le derby des Flandres, le Standard et Anderlecht pouvaient faire la bonne affaire du Super Sunday.

En début de rencontre, les deux formations montrent beaucoup d’envie. À chaque prise de balle, Thomas Didillon est sifflé par le public mais le Français reste concentré.

Razvan Marin (Standard) et Ivan Santini (Anderlecht) se créent les premières occasions de la rencontre mais c’est sans danger.

Les deux premiers grands moments de ce Clasico ont lieu après le premier quart d’heure. Guillermo Ochoa sauve une belle tentative de Zakaria Bakkali. Sur l’action suivante, Sven Kums fauche Mehdi Carcela par l’arrière et écope d’une jaune méritée.

Quelques instants plus tard, suite à une superbe combinaison entre Razvan Marin et Carcela, le Roumain envoie un boulet de canon dans les filets de Didillon (1-0, 22e).

Anderlecht ne doute pas très vite. Après une faute sur Bakkali, les Mauves obtiennent un très bon coup-franc à l’entrée de la surface. Sven Kums le tire à merveille au-dessus du mur et dans la lucarne d’Ochoa (1-1, 28e).

Hormis ces deux magnifiques goals, il y a peu d’occasions… jusqu’à la 40e où Didillon doit sortir le grand jeu devant Renaud Emond.

La rencontre est agréable à regarder. Les deux équipes jouent vers l’avant et il y a très peu de déchets techniques.

Didillon copieusement hué à l’échauffement

«J’ai appris beaucoup de mots à mon arrivée en Belgique (NDLR: lors de son prêt à Seraing en 2014-15) mais pour préfacer le match de dimanche je pense que je dirais: baraki», la réponse de Thomas Didillon à une question lui ayant été posée par Benjamin Deceuninck dans l’émission La Tribune, lundi soir, n’est pas passée inaperçue auprès de certains supporters du Standard qui ont promis l’enfer au Français.

Dès son entrée sur la pelouse de Sclessin lors de l’échauffement, Thomas Didillon a été copieusement hué par les supporters du Standard.

Durant la rencontre, le gardien des Bruxellois a été sifflé à chaque touche de balle.

+ À VOIR | VIDÉO | Standard – Anderlecht : Thomas Didillon hué à son entrée sur le terrain

Le VAR sauve les Mauves, MPH disjoncte, Mpoku délivre les Rouches

À la reprise, les deux équipes sont toujours aussi volontaires. À la 56e, Emond lance admirablement bien Maxime Lestienne en profondeur. Seul face à Didillon, le Rouche loupe sa frappe qui termine à côté des cages.

Mehdi Carcela sort de sa boîte à l’heure de jeu. Le Marocain envoie une magnifique frappe brossée dans le plafond de Didillon. Sclessin exulte et tout le banc fête ce superbe but. Mais après intervention du VAR, l’arbitre Lawrence Visser annule le goal pour une faute préalablement commise sur Bakkali.

Michel Preud’homme est fou de rage et le montre. Il crie à vingt centimètres du visage du référé. Celui-ci n’a pas d’autre choix que de le renvoyer en tribune.

La rencontre devient très tendue et les fautes se multiplient. Les nouvelles recrues, Halilovic et Bolasie, entrent sur la pelouse en fin de rencontre.

À cinq minutes du terme, Didillon intervient promptement devant Cimirot.

À la 89e minute, Paul-José Mpoku délivre les Rouches après une magnifique action individuelle (2-1).

Le Standard empoche les trois points et revient à deux points du FC Bruges.

Le PHK fête ses 15 ans

À l’occasion du Clasico, les supporters du Standard de Liège ont réalisé un tifo pour leurs 15 ans. Le Publik Hysterik Kaos 04 a été fondé en 2004. «Frénésie, voix, union, passion», pouvait-on lire dans la tribune rouche.

Les compositions: Bokadi titulaire chez les Rouches, Zulj et Verschaeren dans le onze chez les Mauves

Suite au départ du «Boss» Christian Luyindama pour Galatasaray, Michel Preud’homme aligne Merveille Bokadi aux côtés de Zinho Vanheusden.

La nouvelle recrue Alen Halilovic prend place sur le banc.

Chez les Mauves, Yari Verschaeren et Peter Zulj sont dans le onze de base de Fred Rutten. Landry Dimata et Adrien Trebel font leur retour parmi les 18.

À l’instar d’Alen Halilovic, Yannick Bolasie commence la partie sur le banc.

Dossevi soutient ses anciennes couleurs

Matthieu Dossevi, aujourd’hui au FC Toulouse, a affiché son soutien pour ses anciennes couleurs sur son compte Instagram: «Force au Standard pour le Clasico».

Le Français a joué 65 rencontres pour le compte des Rouches.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 10 8 0 2 26/3 26
2 Standard 11 7 2 2 24/9 23
3 La Gantoise 10 6 2 2 22/12 20
4 FC Malines 11 6 3 2 19/17 20
5 Antwerp 10 5 3 2 20/14 17
6 KRC Genk 10 5 4 1 15/12 16
7 Zulte-Waregem 11 4 3 4 18/14 16
8 Mouscron 11 4 3 4 14/13 16
9 Charleroi 10 4 3 3 16/13 15
10 Courtrai 11 4 5 2 20/17 14
11 Anderlecht 11 3 5 3 12/13 12
12 Ostende 11 3 6 2 15/23 11
13 St-Trond 10 3 5 2 9/19 11
14 Eupen 11 2 6 3 9/24 9
15 Waasland-B. 11 1 6 4 8/22 7
16 Cercle Bruges 11 1 10 0 8/30 3