LA LOUVIÈRE

La Louvière: circulation très limitée sur le pont Capitte

La Louvière: circulation très limitée sur le pont Capitte

ÉdA

Depuis quelques semaines, les poids lourds ne peuvent plus emprunter le pont Capitte, qui franchit le canal du Centre. Et ça risque de durer quelques années…

Le pont Capitte est un emblème de la ville de La Louvière. Construit en 1900, il enjambe le canal du Centre historique. D’abord pont tournant, il est devenu fixe pour s’adapter à la circulation automobile en 1934.

Celle-ci allant croissant, le pont a connu divers travaux, mais sa dernière rénovation remonte aux années 1980. Il aurait prochainement dû être rénové par le SPW, des fonds FEDER ayant été obtenus à cette fin. Mais la rénovation n’aura pas lieu: le pont est trop fragilisé. Situé sur la RN535, il est une des portes d’entrée principales de la ville, en venant d’Houdeng-Goegnies.

Et la circulation automobile a eu raison de lui. Surtout celle des poids lourds et des bus. Deux lignes sur laquelle circulent des bus articulés passent par le pont Capitte et cela n’a pas contribué à améliorer sa santé.

Après avoir mené des analyses en profondeur, le SPW a pris la décision le mois dernier de ne pas rénover le pont, mais de le démonter et de procéder à la construction d’un nouvel ouvrage. Les matériaux qui soutiennent le pont sont devenus trop fragiles, selon le SPW.

Qui insiste également sur la nécessité de soulager dès à présent le pont. C’est pourquoi une demande en ce sens a été envoyée à la ville de La Louvière. Il y a quelques jours, la circulation des véhicules de +7,5 tonnes a été interdite. Les circuits de bus ont aussi été modifiés: leur fréquence de passage via le pont Capitte a diminué de 50%.

À noter que les usagers seront invités à éviter le pont depuis l’autoroute E19-E42, où ils seront invités à rejoindre La Louvière via l’échangeur de l’A501.

Les déviations locales pour les poids lourds

Dans le sens Le Rœulx – La Louvière : les +7,5 tonnes passeront via la rue Joseph II, la rue; Grand’Peine, la rue Liébin, la rue Infante Isabelle, la rueH Ameye, la rue du Tir, la rue de la Grande Louvière. (Visualiser sur ce lien)

Dans le sens La Louvière – Le Rœulx : via le bd des Droits de l’Homme, le bd Michel Debauque, l’avenue de Wallonie, l’A501/autoroute E19-E42.

Des déviations provisoires sont appliquées par les TEC Hainaut pour les lignes 30 (Anderlues-Thieu) et 82 (Mons-Trazegnies). Il n’y a pas de changement pour les lignes 40, 107 et 134. Voir les nouvelles dessertes sur ce lien.

Stationnement

De mesures de stationnement exceptionnelles sur le tracé de la déviation locale sont appliquées. A la rue de la Grande Louvière (tronçon entre les rues Boël et du Tir), le stationnement sera autorisé sur les trottoirs avec un espace d’1,5 m pour les piétons.

À la Rue du Tir, sur les 20 premiers mètres au départ de la rue de la Grande Louvière, le stationnement interdit des deux côtés.

Face à ces mesures de stationnement dans les rues de la Grande Louvière et du Tir, le parking de l’école communale sera réaménagé. Une cohabitation est à prévoir entre les enseignants, les parents et les riverains. Des zones seront exclusivement dédiées.

La voirie vers les anciens abattoirs sera aménagée en parking, dégageant 35 places. L’autorisation de stationnement devant les maisons et les parkings provisoires permettront de limiter la perte de places.

Un bilan sera tiré après quelques mois de cette solution transitoire.

Et les travaux du pont dans tout ça, c’est pour quand? On ne le sait pas encore. Le site est classé est on ne peut pas faire ce que l’on y veut. Une fois le dossier ficelé, il faudra compter entre un et deux ans de travaux, selon la porte-parole du SPW. Seule certitude: le SPW pourra s’asseoir sur le subside européen de 850 000 euros. Car il était dédié à une rénovation, pas à une reconstruction…


Nos dernières videos