CYCLISME

Iljo Keisse pète les plombs lors d'une photo: Lefevere s’excuse et promet de mettre un programme de formation sur pied

Iljo Keisse pète les plombs lors d'une photo: Lefevere s’excuse et promet de mettre un programme de formation sur pied

Iljo Keisse s’est retrouvé au centre d’une véritable tempête médiatique à la suite de son attitude déplacée dans le dos d’une serveuse locale qui se faisait prendre en photo avec l’ensemble des coureurs de l’équipe Deceuninck – Quick Step présents au Tour de San Juan. Photo News

Le patron de l’équipe Deceuninck – Quick-Step, Patrick Lefevere, a demandé pardon à toutes les femmes, fans et sponsors qui se sont sentis offensés par la conduite d’Iljo Keisse lors d’une photo avec une serveuse locale en marge du Tour de San Juan.

L’équipe cycliste Deceuninck – Quick-Step s’est excusée dans un communiqué, pour la conduite déplacée de son coureur Iljo Keisse lors d’une séance photos qui lui a valu d’être exclu de la course par les organisateurs du Tour de San Juan (cat 2.1). Le patron de l’équipe Patrick Lefevere a ainsi demandé pardon à toutes les femmes, fans et sponsors qui se sont sentis offensés par la conduite de Keisse. Il promet par ailleurs de mettre très prochainement sur pied un «protocole spécifique de formation pour tous les coureurs et staffs afin d’assurer le respect de nos valeurs et assurer que ce genre de chose ne se reproduise plus…»

Keisse s’est retrouvé au centre d’une véritable tempête médiatique suite à son attitude déplacée dans le dos d’une serveuse locale qui se faisait prendre en photo avec l’ensemble des coureurs de l’équipe Deceuninck – Quick Step présents au Tour de San Juan.

Elle a porté plainte et notre compatriote s’était vu condamné à 3000 pesos d’amende (environ 70 euros). L’organisation de l’épreuve avait demandé aux responsables de la formation belge de prendre des sanctions. Mais comme elle faisait la sourde oreille ou ne frappait pas assez fort à leur goût, les comitards ont finalement décidé d’exclure Keisse à l’issue du contre-la-montre de mardi soir.

«Iljo reconnaît son erreur et assume la responsabilité de ses actes», souligne le communiqué de l’équipe, qui prétextant la fatigue, avait boycotté la cérémonie protocolaire mercredi soir à l’issue de la 4e étape. Ce qui a amené les commissaires de l’Union Cycliste Internationale (UCI) à prendre des sanctions.

«L’équipe aimerait présenter ses excuses pour les événements de ces derniers jours», est-il écrit dans le communiqué de Patrick Lefevere et l’ensemble de l’équipe.

«Nous sommes conscients que l’une de nos principales missions est d’éduquer nos coureurs et de nous assurer qu’ils fassent preuve de respect envers tout le monde. Nous avons d’ailleurs déjà tiré les leçons des récents incidents. Nous avons en effet décidé d’inclure dans un futur proche un protocole spécifique de formation pour tous les coureurs et staffs afin d’assurer le respect de nos valeurs et assurer que ce genre de chose ne se reproduise plus…»

Le coureur français de l’équipe Deceuninck – Quick-Step Julian Alaphilippe est leader du classement général, et Remco Evenepoel porte le maillot de meilleur jeune.

Nos dernières videos