ELECTIONS 2019

Bernard Clerfayt accepte de tirer la liste DéFI pour les élections régionales bruxelloises

ELECTIONS 2019

Bernard Clerfayt accepte de tirer la liste DéFI pour les élections régionales bruxelloises

Bernard Clerfayt accepte de tirer la liste DéFI pour les élections régionales bruxelloises

Bernard Clerfayt Belga

Le député-bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt a annoncé vendredi matin qu’il acceptait de tirer la liste DéFI en vue des prochaines élections régionales à Bruxelles.

L’actuel ministre régional et chef de file bruxellois de DéFI à la Région, Didier Gosuin, avait annoncé au début du mois de janvier qu’il ne se présenterait plus à ces élections. Comme d’autres au sein de son parti, il avait lancé un appel au député-bourgmestre de Schaerbeek pour qu’il accepte de tirer liste de DéFI au prochain scrutin en Région-capitale.

M. Clerfayt a précisé qu’il respecterait le choix de l’électeur et les règles de son parti sur le cumul.

«A quelque fonction que ce soit par la suite, je ne quitterai pas Schaerbeek», a-t-il dit devant la presse, laissant entendre que sa formation et lui-même ambitionnaient d’arriver à la tête du gouvernement bruxellois.

Bernard Clerfayt accepte de tirer la liste DéFI pour les élections régionales bruxelloises

Bernard Clerfayt Belga

Le député-bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt a annoncé vendredi matin qu’il acceptait de tirer la liste DéFI en vue des prochaines élections régionales à Bruxelles.

L’actuel ministre régional et chef de file bruxellois de DéFI à la Région, Didier Gosuin, avait annoncé au début du mois de janvier qu’il ne se présenterait plus à ces élections. Comme d’autres au sein de son parti, il avait lancé un appel au député-bourgmestre de Schaerbeek pour qu’il accepte de tirer liste de DéFI au prochain scrutin en Région-capitale.

M. Clerfayt a précisé qu’il respecterait le choix de l’électeur et les règles de son parti sur le cumul.

«A quelque fonction que ce soit par la suite, je ne quitterai pas Schaerbeek», a-t-il dit devant la presse, laissant entendre que sa formation et lui-même ambitionnaient d’arriver à la tête du gouvernement bruxellois.