HOCKEY

Hockey Pro League: les Red Lions partagent, les Red Panthers s’imposent

Hockey Pro League: les Red Lions partagent, les Red Panthers s’imposent

Aisling D’Hooghe EdA

Si les Red Panthers ont gagné contre la Nouvelle-Zélande, en Pro League, les Red Lions ont dû se contenter d’un partage face à la même nation.

Les Red Lions ont partagé l’enjeu 4-4 face à la Nouvelle-Zélande dans leur 3e match dans la nouvelle Hockey Pro League, ce vendredi à Auckland. La Belgique a gagné un point de bonus en s’imposant 2-4 aux shoot-out.

Plus tôt dans la journée, les Red Panthers, l’équipe féminine, s’étaient imposées 0-1 face à la Nouvelle-Zélande (voir ci-dessous), aussi à Auckland.

Red Lions et Red Panthers clôtureront leur tournée océanienne dimanche par un dernier déplacement à Melbourne, en Australie.

Première victoire importante pour les Red Panthers

L’équipe nationale dames de hockey a remporté sur le fil son premier match de Hockey Pro League, ce vendredi à Auckland (N-Z). Pour leur 2e duel de la compétition, les Red Panthers se sont en effet imposées sur le score de 0-1 devant la Nouvelle-Zélande, 6e au ranking FIH. Samedi dernier, les joueuses de Niels Thijssen, qui possèdent le classement mondial le plus bas (FIH 13) des neuf nations engagées dans cette nouvelle compétition internationale, s’étaient inclinées 2-0 devant l’Argentine (FIH-4) dans leur match d’ouverture.

Avec la présence dans l’entre-jeu d’Alix Gerniers, de retour de blessure, et malgré une nette domination dans le premier quart-temps, la Belgique n’a pas su concrétiser ses 14 pénétrations dans le cercle adverse, Alexia ‘t Serstevens touchant même le poteau dans les dernières secondes de cette période. Le scénario se répéta avant la pause, les Belges s’appropriant 55% de possession de balle. Mais à force d’attaquer face à un solide bloc défensif des Black Sticks, les Panthers s’exposèrent ainsi aux contres des Kiwis. C’est ce qui se produisit 5 minutes avant le retour des vestiaires, avec comme conséquence deux premiers penaltys corners (pc) de la partie pour les joueuses de Sean Dancer.

Le début de deuxième mi-temps fut nettement en faveur des Kiwis, qui forcèrent trois pc consécutifs. Tous soit stoppés par la défense, soit mal cadrés. Une reprise d’Olivia Merry fut annihilée par Aisling D’Hooghe. Deux autres pc néo-zélandais permirent à nouveau à la meilleure gardienne belge de s’illustrer. Seul un envoi de Sophie Limauge mit la gardienne adverse à contribution. En fin de troisième quart, D’Hooghe dut sortir à nouveau une belle parade sur un tir puissant et bien placé de revers de Kirsten Pearce.

La dernière période, certainement la meilleure de la Belgique, fut décisive. Deux très franches occasions d’ouvrir le score revinrent à Louise Versavel et surtout Joanne Peeters, mais sans succès. À l’opposé, Kelsey Smith, en conclusion d’un contre rapidement mené, expédia sa reprise au-dessus du but belge. Alors que les deux équipes semblèrent se diriger vers un partage et les shoot-out pour un point de bonus, un recours à l’arbitrage vidéo pour une faute commise sur Versavel permit à la Belgique d’obtenir un penalty stroke. Manquant de lucidité, Jill Boon tira en plein centre trouvant Sally Rutherford sur la trajectoire. Mais la sœur aînée de l’attaquant vedette des Red Lions se reprit magnifiquement dans la minute suivante, reprenant de volée un assist de Gerniers pour inscrire le premier but des Panthers en Pro League, assurant également les trois premiers points de nos compatriotes.

Une victoire importante pour les féminines belges, dont l’objectif est de grimper dans la hiérarchie mondiale en vue du prochain qualificatif pour les JO de Tokyo.

L’équipe masculine joue vendredi (07h00 belge) son 3e match de la compétition en défiant également les Néo-Zélandais (FIH-8), sur le même terrain d’Auckland.

Red Lions et Red Panthers clôtureront leur tournée océanienne dimanche par un dernier déplacement à Melbourne, en Australie.

Nos dernières videos