LIÈGE

PHOTOS | Une marée humaine de 15000 étudiants dans les rues de Liège

Les étudiants ont formé une marée humaine de 15 000 personnes, ce jeudi à Liège. Une mobilisation qui fera date.

«Baissez la température, on a chaud au cul!»; «Et si c’était ta mère le climat?»… des calicots, des sifflets, des slogans et des milliers de visages ont parcouru ce jeudi les rues de Liège pour une manifestation étudiante d’une ampleur inédite.

Inspirés par la mobilisation des jeunes Bruxellois pour le climat, les Liégeois ont choisi de mettre leur pierre à l’édifice. La police a annoncé qu’ils étaient près de 15 000 dans les rues, une mobilisation énorme qui dépasse toutes les attentes.

L’idée était née il y a une dizaine de jours au collège Saint-Louis de Liège. Mais rapidement, les élèves de nombreuses autres écoles et des étudiants du supérieur ont annoncé qu’ils rejoindraient le mouvement. Au total, des étudiants d’une quarantaine d’écoles et facultés issus de la région liégeoise, mais aussi des régions de Verviers, Huy ou encore Waremme ont annoncé faire le déplacement.

La ville de Liège a donc vibré au son d’un cortège long de plusieurs dizaines de mètres. Tout a commencé vers 10 h 30 aux Guillemins, où était fixé le point de départ. Les chants et les cris des ados résonnaient sous le dôme de la gare de manière impressionnante, avant que le cortège ne démarre sur le coup de 11 h 20. C’est à ce moment, tandis que des Liégeois applaudissaient cette jeunesse depuis leur balcon, que l’on s’est rendu compte de l’ampleur de la mobilisation. Tandis que la tête de la manifestation marchait sur le boulevard d’Avroy, les derniers participants quittaient seulement l’esplanade des Guillemins.

Après avoir marché sur les boulevards, l’imposant cortège a pris la direction de la place Saint-Lambert puis de la place du Marché où, à l’ombre du Perron et de la Violette, ils ont scandé leurs chants, leurs slogans et tout leur enthousiasme.

La manifestation s’est déroulée sans anicroche. «C’est complètement dingue, on ne s’attendait pas à une telle mobilisation», nous confiait Sacha Walin, élève au collège Saint-Louis et faisant partie du groupe à la base de ce rassemblement. «C’est un peu chaud à organiser, mais la plupart des étudiants respectent les consignes. C’est un succès qui va au-delà de nos espérances.»

Les étudiants pourraient éventuellement organiser d’autres rassemblements à l’avenir, même si rien n’est déterminé à l’heure actuelle.