CRISNÉE

Projet-pilote: Crisnée va produire l’électricité de ses habitants qui ne payeront quasi plus rien

Crisnée s’associe à l’ULg pour produire sa propre électricité, via éolienne et panneaux photovoltaïques. L’électricité sera quasi gratuite pour les citoyens et les entreprises installés sur la commune.

Envie de payer prochainement votre électricité 30% moins cher? Il vous suffit de vous installer en Hesbaye, dans la petite commune de Crisnée… Le projet-pilote qui est officiellement lancé aujourd’hui risque d’ailleurs de faire de l’œil à d’autres villes et communes qui voudront elles aussi se lancer.

L’idée? C’est la Commune de Crisnée qui l’a eue… après avoir entendu le professeur Damien Ernst, de l’ULG, à la télévision, qui évoquait la communauté énergétique. Philippe Goffin n’a pas hésité, il l’a contacté et a proposé sa commune en test.

Crisnée va donc acheter et installer une éolienne communale, ainsi que 1000 panneaux photovoltaïques sur le futur hangar communal qui sera bientôt construit près de la nouvelle administration. L’électricité fournie par l’éolienne et les panneaux permettra de répondre aux demandes énergétiques des habitants et des entreprises installés sur Crisnée. L’électricité sera alors gratuite pour eux, offerte par la Commune. Leur seront cependant facturés les frais de réseau et les taxes associés à l’électricité, ce qui ne dépend pas de la Commune. N’empêche, la facture de chaque ménage, de chaque entreprise, diminuera de 30%. Une économie qui n’est pas négligeable.

Nom de ce projet? «Free power for you», car pour le collège, l’électricité est un bien de première nécessité. Si la Commune investit dans les voiries, elle peut aussi investir dans la production d’électricité. Ce projet-pilote a pour base juridique le décret wallon sur l’autoconsommation collective qui sera voté en mars prochain. Il permettra la création d’une communauté énergétique propre à la commune de Crisnée. Qui englobera l’éolienne, les 1000 panneaux photovoltaïques du hall communal mais aussi les installations privées. Le projet prévoit aussi de stocker l’électricité. Resa, opérateur du réseau de distribution, est associé à l’opération. Une première en Belgique mais qui risque de faire des petits, auprès des autres communes.

Tous les détails à lire dans L’Avenir Huy-Waremme de demain mardi, sur tablette, smartphone ou PC