PLOMBIÈRES

Nolya, 10 mois, vers sa troisième opération: appel à l’aide!

Nolya, 10 mois, vers sa troisième opération: appel à l’aide!

Sa maman, Mélodie Pirlet , passe cinq heures par jour dans les transports pour l’accompagner. -

Atteinte d’une malformation cardiaque, Nolya nécessitede nombreux soins. Sa maman a du mal à joindre les deux bouts.

Parfois, dès la naissance, il se peut que la vie ne vous fasse pas de cadeau. C’est ce qui arrive à Nolya Pirlet, petite fille âgée de seulement dix mois. Une grande partie de sa vie, elle l’a passée à l’hôpital, pour le plus grand regret de Mélodie Pirlet, sa maman, qui l’élève seule. «Son géniteur l’a abandonnée, raconte la jeune femme de Gemmenich. Je m’en occupe seule. Depuis sa naissance elle a vécu sept mois à l’hôpital, et j’ai trois autres enfants à ma charge

Ces longs séjours à l’hôpital, Nolya les doit à deux maladies qu’elle a contractées avant sa naissance. La première est une maladie génétique rare: le syndrome de Noonan. «Une de mes filles l’a également, explique Mélodie Pirlet. Elle vit assez normalement, mais tout dépend de l’évolution. Cela peut changer assez vite.» La deuxième, une quadruple malformation cardiaque, s’appelle la tétralogie de Fallot. C’est cette dernière qui a nécessité les deux premières opérations. Malheureusement, la dernière ne s’est pas déroulée comme prévu. «Il va falloir recommencer, car les médecins n’ont pas su intervenir comme ils le souhaitaient

Si les deux premières interventions ont eu lieu à Aix, la prochaine opération se déroulera à Bruxelles. La famille entière devra donc déménager temporairement, le temps de l’opération. Ces étapes sont indispensables pour la survie de la petite Nolya, mais le processus n’en demeure pas moins coûteux. «Je touche des allocations majorées, mais elle a déjà un lait très cher, avoue Mélodie Pirlet. De plus, je me déplace uniquement en transports en commun, ce qui n’est pas bon marché, et me demande cinq heures par jour pour aller voir ma fille

Pour diminuer le coût de la prochaine opération pour la petite famille, la jeune femme organise un souper caritatif, le 9 mars prochain à Plombières. «J’ai créé une page Facebook et j’en appelle au soutien des gens, affirme-t-elle. J’essaye de me faire entendre par différents moyens. À terme, j’aimerais pouvoir passer mon permis également, mais c’est un budget.» Si vous souhaitez plus d’informations, ou venir en aide à cette famille en détresse, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook «Tous unis pour Nolya Pirlet».


Nos dernières videos