HANNUT-BRAIVES-BURDINNE-WASSEIGES

Hannut: d’ici 2023, Resa va enfouir ses lignes pour 7,5 millions d’euros

Pour contrer les micro-coupures électriques toujours présentes en Hesbaye hannutoise, Resa va investir 7,5 millions d’ici 2023. Et enfouir 56,5 kilomètres de lignes.

Tout le monde – les Hesbignons en tout cas – se souvient de cet hiver 2016 et de ces quelques jours sans électricité. Hannut, Braives, Wasseiges et Burdinne étaient alors montés au créneau. Afin de secouer Resa, le gestionnaire de réseaux de distribution. «Plus jamais ça», disaient les quatre communes. Et elles ont été entendues. Resa a en effet décidé de marquer un gros coup et compte investir, d’ici 2023, 7,5 millions sur ces quatre communes. En enfouissant 56,5 kilomètres de lignes, actuellement aériennes et qui deviendront dès lors souterraines. Certains chantiers ont déjà débuté comme à Burdinne, au Thier de l’église, rue de la Burdinale, rue des Pages, rue des Bruyères. Ou encore à Braives (de la rue d’Avennes, jusqu’à la rue du Centenaire), ou encore rue du Baron d’Obin, à Wasseiges.

Avec l’enfouissement des lignes moyenne tension, c’est une multitude de difficultés qui sont écartées. Car le bon fonctionnement d’une ligne aérienne peut être impacté par les intempéries, mais aussi par des branches d’arbres ou encore par des oiseaux qui migrent. Si les lignes deviennent souterraines, cela permet de limiter les interruptions de fourniture d’électricité. Les lignes à enfouir ont été choisies non pas de façon aléatoire mais sur base de critères bien précis, de fréquence de coupures. Ce choix a été accepté par le régulateur.

Resa a encore actuellement 120 kilomètres de réseau aérien sur les quatre communes hesbignonnes. «Là, on fait la moitié de l’effort sur cinq ans», explique Resa. Et les 60 kilomètres de lignes aériennes qui restent? «On n’y relève pas de problématique. Les lignes sont fiables» et certainement, aussi, plus récentes.

Plus de détails sur les 22 projets d’enfouissement, avec le détail des rues, à lire dans L’Avenir Huy-Waremme de demain, sur tablette, smartphone ou PC