JOGGING

Foulées des neiges: «J’en ai des frissons»

Foulées des neiges: «J’en ai des frissons»

La première étape du challenge Ville de Namur a rassemble 1 250 concurrents. Amandine Gilson

Record battu aux «Foulées des neiges», à Suarlée, avec exactement 1 238 inscrits sur les quatre distances proposées.

Qui dit «Foulées des neiges», dit reprise de la saison des courses à pied. Depuis quelques jours en effet, les conditions climatiques sont on ne peut plus hivernales et, si, ce samedi, Cédric Mathieux et son comité organisateur de l’école Saint-Marie de Suarlée avaient croisé les doigts pour avoir un manteau blanc, comme il y a trois ans, c’est finalement le gel qui prédominait. Il n’était pas le seul, de la partie, puisque près de 1250 joggeurs ont fait le déplacement, venant parfois des quatre coins de la Belgique. «C’est incroyable! J’en ai des frissons, rien que d’en parler. Certes, la date est vraiment bien choisie, car nous ne sommes pas très loin des fêtes de fin d’année et tout le monde respecte encore ses bonnes résolutions, mais surtout, c’est la reprise du challenge de la Ville de Namur, et c’est l’occasion de voir les forces en puissance. De plus, nous essayons de tirer notre épingle du jeu, en proposant des choses qui sortent de l’ordinaire: tout ça dans une ambiance tout particulièrement conviviale et familiale », raconte-t-il. Puis il faut le dire, un événement sportif chapeauté par un sportif, on sent la différence!

Revenons-y sur ces nouveautés. Outre l’ambiance festive de la grange, les organisateurs ont cette fois proposé un cent mètres chronométré en milieu de parcours, profitant des nouvelles installations macadamisées de l’aérodrome de Namur, racheté par Vanina Ickx et son époux, Benjamin De Broqueville, marraine de l’événement. Si certains se sont pris au jeu, d’autres estimaient être déjà «à fond » et ne voulaient pas se brûler les ailes en se donnant encore plus.

Van Leendert, le retour

Les vainqueurs du challenge de l’an dernier, étaient présents. Anaïs Oulukoff et Sébastien Mahia, tous les deux inscrits sur la longue distance, n’ont pourtant pas réussi à s’imposer. Elle prépare en effet un objectif un peu plus long, au mois de mars, et est dans une grosse période d’entraînement. Lui était en mode décrassage après sa seconde victoire de l’année, un jour plus tôt, au Wap’s Trail à Assenois, sur 26 kilomètres.

C’est finalement Christopher Van Leendert qui a marqué son retour en s’imposant devant l’athlète de Limal, Benoît Berthe, et le triathlète Michaël Gillain. Olivier Mleczko déjà très en forme en ce début d’année, termine à la quatrième place au scratch et premier vétéran.

Chez les dames, bien qu’elle ne fasse pas du challenge un objectif cette année, Françoise Jouniaux a été la plus rapide devant une Catherine Craps en pleine progression.

Après s’être imposé sur la longue distance l’an dernier, Mathieu Piron a voulu en faire de même sur le cinq kilomètres cette année. Il a devancé avec facilité Valentin Grégoire, maintenant entraîné par Michaël Brandenbourg, et Marvin d’Aurilio. Chez les filles, c’est Florence Goffinet qui recommence bien la saison, avec une première victoire.