CYCLISME

L’arrivée de Liège-Bastogne-Liège jugée sur le boulevard d'Avroy

L’arrivée de Liège-Bastogne-Liège jugée sur le boulevard d'Avroy

Le 22 avril 2018, le Luxembourgeois Bob Jungels était le dernier cycliste à remporter la Doyenne à Ans. BELGA

Les organisateurs des classiques ardennaises présentaient l’édition 2019 de Liège-Bastogne-Liège, ce mardi. Avec le retour d’une arrivée au centre-ville au menu, le dimanche 28 avril.

Tant sur le plan sportif qu’au niveau du prestige, de l’image, nombreux sont les amateurs de cyclisme qui attendaient le retour de la Doyenne des classiques à Liège. Durant 27 ans en effet, celle-ci prenait son départ sur la place Saint-Lambert pour s’en aller vers l’Ardenne et revenir pour l’arrivée sur le territoire de la commune d’Ans.

Mais ces dernières années, les observateurs ont souvent considéré que cette arrivée sur la rue Jean Jaurès, sur une sortie d’autoroute, à côté d’un grand parking, avait fait son temps. Si elle avait été choisie pour des raisons autant politiques que sportives au début des années 90, il est temps à présent de revenir au cœur de la Cité ardente pour un événement sportif au retentissement international.

Ce mardi, les organisateurs, à savoir le Pesant Club Liégeois et la société ASO en partenariat avec la Province de Liège, présentaient le menu 2019 des classiques ardennaises. Des détails devaient être fournis quant au site d’arrivée des cinq prochaines années, la nouvelle convention encadrant l’organisation de la course courant de 2019 à 2024.

La course féminine, le 28 avril, arrivera au centre-ville de Liège. Après la dernière ascension, la Roche-aux-Faucons, à 15 km de l'arrivée, le peloton se dirigera vers la Cité ardente pour une arrivée sur le boulevard d'Avroy.

Idem pour la course masculine qui, après les côtes des Forges et de la Roche-aux-Faucons, reviendra en ville. Exit donc la côte de Saint-Nicolas. "Les quinze derniers kilomètres se dérouleront avec une alternance de descentes, de montées, de plats et de relances jusqu'au boulevard d'Avroy", confirme Jean-Michel Monin, responsable du parcours au sein d'ASO.

Le parcours dans le détail

Une fois à Boncelles, après la Roche-aux-Faucons, le peloton ne descendra donc plus vers Sclessin et Tilleur, mais bifurquera vers le campus du Sart Tilman via la route du Condroz, en passant par le grand rond-point (proche du restaurant "Marco Polo") pour entamer la descente par la rue de la Belle Jardinière. 

En bas de la route du Condroz, à Angleur, le peloton empruntera le quai Gloesener avant de tourner à gauche, d'emprunter le pont de Fragnée, de traverser la place du Général Leman vers les rues Auguste Buisseret et de Sclessin. Les coureurs passeront alors devant la gare des Guillemins et rejoindront l'avenue Blonden, pour emprunter le boulevard d'Avroy à contresens. La ligne sera tracée à hauteur de la statue de Charlemagne.

"La décision de revenir sur les boulevards du centre-ville nous ravit", se félicite au passage le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS). "Nous y voyons une reconnaissane de tout le travail de revitalisation réalisé par les équipes de la ville, depuis plusieurs années." Rappelons que le dernier vainqueur de la Doyenne sur le territoire de la ville de Liège fut Moreno Argentin, en 1991, devant Claudy Criquielion.

La Flèche wallonne au départ d'Ans

Le mercredi 24 avril, le départ de la Flèche wallonne se fera à Ans, comme attendu. Le peloton s'élancera à 11h en direction de Blegny, puis Pepinster, où se trouve la côte de Tancrémont. "Les coureurs fileront vers l'historique côte des Forges, par sa partie la plus difficile", explique Jean-Michel Monin, de la société ASO. Direction ensuite Dolembreux et Comblain-au-Pont, vers la région hutoise.