article abonné offert

Santé

Médocs manquants: le ras-le-bol des pharmaciens

Médocs manquants: le ras-le-bol des pharmaciens

Une partie des médicaments indisponibles le sont à cause des quotas fixés par les firmes pharmaceutiques aux grossistes. Reporters / BSIP

Les pharmaciens en ont marre de consacrer de l’énergie et du temps, 4 à 5 heures par semaine, à la chasse aux médicaments indisponibles.