«Bono», bien bon

Bonomini (en rouge) protège le ballon devant Martin. ÉdA – Christophe Béka

Inédit, le trio axial aischois a été intéressant avant de subir. Un cran plus haut, Bonomini s’est bien adapté.