FRANCE

Trois restaurants français perdent leur troisième étoile Michelin

Trois restaurants français perdent leur troisième étoile Michelin

Marc Veyrat: «Je reste terriblement déçu, dans l’incompréhension totale et injuste de cette destitution de la 3e étoile du Guide Michelin.» AFP

Trois restaurants français au moins ont perdu leur troisième macaron, rapportent ce lundi plusieurs médias locaux quelques heures avant la cérémonie officielle de présentation de l’édition 2019 du guide Michelin pour la France.

«La Maison des bois» de Marc Veyrat à Manigod (Haute-Savoie), «L’Auberge de l’Ill» de Marc Haeberlin à Illhaeusern (Alsace) et «L’Astrance» de Pascal Barbot à Paris affichent désormais deux étoiles.

«Pourtant, on n’a jamais été aussi bon. Nous avons une belle équipe. Les retours de mes clients sont excellents», s’étonne Marc Veyrat dans le Dauphiné libéré. «Je reste terriblement déçu, dans l’incompréhension totale et injuste de cette destitution de la 3e étoile du Guide Michelin. Je reste combatif et présent dans ma cuisine avec mon équipe», a-t-il fait savoir dans un communiqué. L’homme au chapeau noir de 68 ans, qui avait décroché le saint-graal l’an dernier seulement, a d’ores et déjà assuré son ambition de raccrocher, l’an prochain, sa troisième étoile déchue.

«L’Auberge de l’Ill» qui affichait, elle, les trois étoiles depuis 52 ans, est aussi rétrogradé, tout comme l’établissement parisien de Pascal Barbot, triplement auréolé depuis 2007.

Le Michelin a également rétrogradé six chefs de 2 à 1 étoile, assure Le Point.

La sélection du guide rouge sera dévoilée à partir de 15h00 lors d’une cérémonie salle Gaveau à Paris.