POLITIQUE

Un militant humaniste d’Obaix candidat à la présidence de son parti

Un militant humaniste d’Obaix candidat à la présidence de son parti

François-Xavier Blanpain est consultant en communication depuis une dizaine d’années. Belga

Le militant cdH François-Xavier Blanpain se porte candidat à la présidence de son parti, a-t-il indiqué ce dimanche peu avant minuit, heure à laquelle les dossiers de candidature devaient être soumis pour remplacer le président démissionnaire Benoît Lutgen.

+ À LIRE AUSSI | Catherine Fonck n’est pas candidate à la présidence du cdH : voie royale pour Maxime Prévot

«Je suis un simple membre du cdH, mais avec un parcours de plusieurs années auprès de Joëlle Milquet et Benoît Lutgen, c’est donc un mouvement que je connais bien», a expliqué François-Xavier Blanpain (39 ans), juriste de formation, marié et père d’une famille de trois enfants installée à Obaix, dans la région de Charleroi.

Le candidat est consultant en communication depuis une dizaine d’années, après avoir été conseiller politique au Parlement fédéral et au siège du parti à la rue des Deux Églises à Bruxelles.

Fort de cette expérience de militant dans les instances locales depuis 1996, dans le Hainaut, le Brabant wallon et à Bruxelles, François-Xavier Blanpain affirme dès lors être en mesure d’offrir une «vision transversale et un regard extérieur» au parti.

Son projet pour la formation humaniste repose sur trois piliers détaillés dans son dossier de candidature: un recentrage du projet politique donnant la priorité à la qualité de vie; l’amplification des efforts déployés en matière de communication; une nouvelle organisation du mouvement politique.

«Une vision assez différente de celle de Maxime Prévot»

«Je connais bien notre mouvement. Ensemble, nous en avons vécu les moments les plus forts comme sa réalité quotidienne. J’ai aussi le recul qui me permet de voir comment nous pouvons ouvrir un nouveau chapitre», assure-t-il dans sa lettre d’introduction.

L’humaniste explique par ailleurs résider dans un ancien moulin à vent «dont la patiente rénovation me rappelle que transformer le réel demande toujours de la volonté, de la passion, de la créativité, du partage de connaissances, une grande capacité à écouter les conseils et l’envie toujours récompensée de prendre les choses en main».

François-Xavier Blanpain a déclaré que «dans un contexte où le fonctionnement de la démocratie et des partis doit se renouveler», sa candidature «offre une vision assez différente de celle de Maxime Prévot».

Ce dernier, bourgmestre de Namur, a fait part de son intention de succéder à M. Lutgen qui le soutient dans sa démarche très médiatisée depuis l’annonce de l’organisation d’élections internes au parti à quelques mois du scrutin fédéral.

Les candidatures à la présidence du cdH pouvaient être soumises jusque dimanche minuit.