AUTO

Bientôt 170 stations CNG en Belgique, dont 25 nouvelles de Dats 24 cette année

Bientôt 170 stations CNG en Belgique, dont 25 nouvelles de Dats 24 cette année

Ce carburant émet jusqu’à 31% moins de CO2 et réduit de 75% les émissions de particules fines et de NOx, d’après une étude de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz. EdA

Selon le SPF Mobilité et Transports, environ 4.000 voitures roulant au gaz naturel ont été immatriculées en 2018. D’ici 2020, le nombre de stations au gaz naturel comprimé (CNG) en Belgique devrait passer de 110 à 170.

D’ici 2020, le nombre de stations au gaz naturel comprimé (CNG) en Belgique devrait passer de 110 à 170. Cela passera notamment par l’ouverture de 25 d’entre elles au sein du réseau de Dats 24, qui en compte déjà 63, fait savoir ce vendredi la marque spécialisée en carburants du groupe de distribution belge Colruyt, à l’occasion du début du salon de l’auto de Bruxelles.

Un véhicule au gaz naturel s’adresse à chaque profil d’utilisateur et son prix est abordable. Dans le même temps, il offre une solution immédiate pour améliorer la qualité de l’air. Des facteurs qui expliquent pourquoi de plus en plus de voitures au gaz naturel sont immatriculées en Belgique, analyse Dats 24.

Ce carburant émet jusqu’à 31% moins de CO2 et réduit de 75% les émissions de particules fines et de NOx, d’après une étude de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz.

De plus en plus de constructeurs optent pour le CNG. «Le marché commence enfin à se développer et nous en sommes ravis», confie-t-on chez Dats 24, qui cite Fiat, Opel, Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Ssangyong et Toyota.

Selon le SPF Mobilité et Transports, environ 4.000 voitures roulant au gaz naturel ont été immatriculées en 2018. Camionnettes et camions inclus, le total s’élève à 5.000 véhicules, soit le double par rapport à l’année 2017. Fin 2018, 14.200 véhicules au CNG et 11.900 voitures électriques sillonnaient les routes belges.