Gilets jaunes - Après leur rencontre avec Jean-Luc Crucke, les manifestants lèvent le camp au SPW (2)

Satisfaits du dialogue entamé mardi après-midi avec le ministre wallon des Finances, Jean-Luc Crucke, les gilets jaunes namurois ont décidé d'arrêter le blocage qu'ils menaient devant un bâtiment du Service public de Wallonie (SPW), a indiqué Marc-Henri Jamain, l'un des militants.

Quatre des gilets jaunes et le ministre se sont rencontrés à son cabinet à Namur. Aucune mesure particulière n'a encore été prise mais M. Crucke s'est montré "très compréhensif et constructif", a souligné M. Jamain.

Un agenda va être établi afin de poursuivre la discussion. Le ministre veut de cette manière impliquer les militants dans la réflexion pour augmenter le pouvoir d'achat à l'échelle régionale.

Les gilets jaunes bloquaient depuis lundi matin un bureau de perception du SPW situé avenue Gouverneur Bovesse, à Jambes (Namur). Le personnel ne pouvait plus accéder à ses locaux, hormis 10 agents du call-center. L'action ciblait principalement les taxes automobiles, jugées trop élevées par les gilets jaunes.

"Nous devons encore développer nos revendications en ciblant le régional, mais nous allons dans la bonne direction", a ajouté M. Jamain. "Cette réunion nous donne vraiment de l'espoir, la confiance est rétablie".

"Je ne savais pas qu'ils avaient décidé de lever le camp et je ne le leur ai pas demandé mais je suis heureux de voir qu'un vrai dialogue est engagé", a réagi le ministre Crucke. "A un moment donné, il faut savoir briser la glace et c'est avec ce genre de rencontre que l'on peut y arriver."

Un nouvel entretien devrait être fixé dans les prochaines semaines.