MOTEURS

Dakar 2019: Sébastien Loeb remporte la huitième étape

Dakar 2019: Sébastien Loeb remporte la huitième étape

Photo News

Le Français Sébastien Loeb (Peugeot) a remporté avec panache la 8e étape du Dakar, disputée sur 575 km, don 360 de spéciale, entre San Juan de Marcona et Pisco, mardi au Pérou. Une étape qui a connu de multiples rebondissements avec notamment l’abandon en moto du leader au classement général, l’Américain Ricky Brabec (moteur cassé).

En panne électrique la veille, Sébastien Loeb s’est repris mardi pour dominer l’étape, l’emportant avec 7 minutes 27 d’avance sur Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui conforte, lui, sa place de leader au classement général à deux jours de l’arrivée à Lima. Tom Colsoul, co-pilote du Polonais Jakub Przygonski (MINI), a pris la 3e place à 15:15 et conserve sa 6e place au général. Le Sud-Africain Giniel de Villiers est 4e à 15:55. L’Espagnol Nani Roma prend la 5e place à 15:57.

Victorieux la veille de la 7e étape, le Français Stéphane Peterhansel (Mini), ensablé deux fois, s’est retrouvé à plus de 30 minutes (31: 41) mardi à l’arrivée et navigue à présent à près d’une heure (53 minutes) d’Al-Attiyah au général.

En motos, Ricky Brabec (Honda) a dû mettre pied à terre après 56 km de course, moteur cassé. Brabec, 27 ans, était en tête chez les motards avec 7:47 d’avance sur le Français Adrien Van Beveren (Yamaha) et pouvait espérer être le premier Américain à remporter le Dakar. Déjà l’année dernière, Ricky Brabec avait été contraint à l’abandon à cause d’un moteur cassé.

C’est l’Autrichien Matthias Walkner (KTM), vainqueur du Dakar l’an dernier, qui en profite pour remporter la spéciale du jour devant le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna), à 45 secondes, et l’Australien Toby Price (KTM), 3e à 1:13., qui lui en profite pour prendre la tête d’un rallye qu’il avait gagné en 2016. Adrien Van Beveren, 2e au général au départ de cette 8e étape, perd lui aussi beaucoup de temps, terminant à plus de 11 minutes de Walkner (11:48.).

Au général, Price devance Quintanilla d’une minute et 3 secondes. Stefan Svitko (KTM), lui, ne terminera pas son 10e Dakar, le pilote tchèque, 8e au général, a dû abandonner avec un traumatisme crânien suite à une chute.

Chez les camions aussi, la course a été marquée par l’ensablement du leader Eudard Nikolaev. Le Kamaz russe a dû être tanqué dans les mêmes dunes qui ont mis en difficultés bon nombre de concurrents mardi. Il perd une trentaine de minutes, mais conserve une confortable avance au général.

L’Espagnol Carlos Sainz, le Français Cyril Despres ou le Néerlandais Bernhard Ten Brinke, tous en autos, se sont fait prendre aussi dans les dunes.

La 9e et avant-dernière étape mercredi autour de Pisco compte 409 km, dont 313 de spéciale. L’arrivée sera jugée à Lima jeudi.