TRAIL DE SOMZÉE

Un changement qui fait du bien à Somzée

Un changement qui fait du bien à Somzée

Catherine Elleboudt avec le sourire, première dame de la longue distance. Amandine Gilson

En changeant la date, les organisateurs du trail de Somzée font la bonne opération: de 200, ils accueillent cette fois près de 600 participants.

Le trail de la Vallée de la Thyria, dans sa version hivernale, a eu lieu dimanche matin. C’est en effet une petite révolution pour l’ASBL Currere, à la tête de l’organisation, qui le proposait habituellement à la bonne saison, au mois de mai. «Ce changement relève en grosse partie de raisons personnelles. Nous participons aux marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse et la date de notre trail tombait au même moment. Puis, avec l’annulation de la course qui devait se dérouler à Walcourt, nous avons sauté sur l’occasion pour reprendre cette date », explique François Decock.

C’est au départ des installations du club de football de Somzée que se sont élancés les six cents participants, à l’assaut des parcours de vingt-trois kilomètres six cents, treize kilomètres trois cents et quatre kilomètres quatre cents mètres, à travers les campagnes, les champs et les chemins boisés de la région. Il faisait sec – du moins il ne pleuvait pas – mais les parcours étaient plutôt boueux, ce qui n’a pas gêné outre mesure les courageux coureurs.

Oubouskour fait fort

Sur la petite distance, quelle ne fut pas la surprise des spectateurs quand ils ont vu arriver la première dame à la troisième place du classement scratch des soixante-sept concurrents présents. En effet, si Thomas Nicolas a décroché la victoire avec dix-huit secondes d’avance, Leki Belle et Aicha Oubouskour ont franchi la ligne d’arrivée dans le même temps. Éloignée des compétitions par ses études, celle-ci a visiblement encore de bons restes.

Nicolas Mortier a devancé Paul Bayens et Amaury Évrard sur la moyenne distance. Il a fallu moins de cinquante-cinq minutes au vainqueur pour couvrir la boucle. Chez les dames, Virginie Dehouck a été la plus rapide. Elle s’est imposée devant Julie Debock qui s’est décidée au dernier moment, après une grosse sortie à vélo la veille. Isabelle Palin a complété le podium féminin.

Il ne faisait pas froid, mais il fallait tout de même être courageux pour s’élancer sur la plus longue distance, avec la boue présente. Les participants sont rentrés au bercail presque méconnaissables. Au final, c’est Tim Bernaerts qui l’a emporté. Le traileur a mené toute la course, tout en creusant l’écart. Dans la seconde moitié du parcours, il a vu Nathan Delbecq revenir dangereusement, mais a tout de même pu garder une bonne dizaine de secondes d’avance. Samuel Thiry est monté sur la troisième marche du podium.

Du côté des filles, Catherine Elleboudt comptait déjà plus de trois minutes d’avance à mi-parcours, un écart qui n’a fait que s’accentuer puisqu’elle a finalement passé la ligne avec sept minutes d’avance sur Christelle Soethoudt.

Les bénéfices de l’événement permettent aux organisateurs d’investir dans du matériel en vue d’améliorer leur organisation, mais sont également reversés à deux familles de la région, dont les enfants souffrent de maladies rares.