«Venant de la police, explique Théo Bry, je connais beaucoup de monde. Souvent, les prévenus sont des personnes que j’ai déjà rencontrées dans d’autres circonstances.