Depuis quelques années, les élèves de l’Institut de la Providence à Ciney ont l’occasion de monter sur les planches. Ce qui était au départ un atelier scolaire s’est petit à petit transformé en une troupe de théâtre.

«Après un premier spectacle sur le thème de Babel et un autre sur le thème de la mer, il nous a semblé nécessaire de créer un groupe qui s’entraînerait de façon systématique pour acquérir de véritables techniques de théâtre », explique Danièle Lebeau. Elle coécrit avec sa collègue Céline Rouard. Ont ainsi été présentés les spectacles Sauce Provençale, Mariage Provençal, La Magie de l’amour et l’an dernier L’Amour de la magie. Le prochain spectacle est en cours d’écriture Sacré Mémé, et sera joué en mai. Avec les jeunes acteurs, les anecdotes ne manquent pas. Marguerite se souvient: «Je me suis trouvée sur scène prise au piège par un élément du décor collé à mes pieds qui m’empêchait de bouger. Le temps que mes partenaires se rendent compte du problème, c’était le fou rire garanti. Une fois, les élèves avaient remplacé mon pastis non alcoolisé par du vrai. Je n’ai rien remarqué avec le stress et l’adrénaline. » La vision du spectacle motive souvent des nouveaux comédiens. Les deux auteures commencent leur travail d’écriture dès le mois de juin. Ensuite, selon les élèves inscrits, c’est presque du sur-mesure. «La première lecture se fait juste avant la Toussaint; les répétitions peuvent ensuite débuter ». Les élèves qui composent la troupe sont âgés de 13 à 20 ans, et sont encadrés par trois professeurs hypermotivés. «Notre troupe est une bande de joyeux galopins de tous les âges. Nous avons soumis plusieurs idées au groupe et c est ce qui a été retenu en fonction de son originalité et de sa pertinence face à l’esprit du groupe.»

Visionnez les bêtisiers sur facebook.com/lesgalapiatsIPC