Dépourvus d’une piste, les premiers athlètes de L’Athletic Club Dampicourt gambadaient dans les champs. «C’était en 1957, année de fondation du club, raconte Daniel Thiry, actuel président du club.

André Joannes, passionné d’athlétisme, organisait des cross-countries, ces courses hivernales en pleine nature. Lui et sa famille ont ensuite organisé des sauts et des lancers en face de leur domicile situé rue de Mathon à Dampicourt.»

De 15 athlètes, le club s’est vite étoffé et une première piste d’athlétisme a été aménagée au début des années 1960 sur le site de Solumont, dans la commune de Saint-Mard. Une piste de fortune qui passera le témoin quinze ans plus tard à une première piste en cendrée. Elle est aussi installée à Saint-Mard, au Stade des Fusillés cette fois, le refuge actuel du club. «Nous l’avons réaménagée en 2015 avec de nouveaux équipements, trois aires de saut, deux aires de lancers et une piste à huit couloirs», se réjouit le président, fier du passage d’athlètes de renom dans son écurie, notamment Élisabeth Davin et Julien Watrin (toujours affilié au club), qui a terminé quatrième lors de la finale du 4x400m des jeux olympiques de 2016 avec les frères Borlée.

Comportant 550 licenciés, L’Athletic Club Dampicourt est géré par un comité d’une quinzaine de personnes, près de cinquante bénévoles, une vingtaine d’officiels et des entraîneurs formant les athlètes sur quatre sites: Saint-Mard principalement, mais aussi Izel, Bastogne et Habay. «Nous entraînons nos athlètes six jours par semaine à toutes les épreuves de l’athlétisme. Chacun choisit ainsi les sauts, lancers ou courses qui répondent le mieux à ses préférences et sa morphologie de base», termine Daniel Thiry.

www.acdampicourt.be