Créé il y une quinzaine d’années, le Kin-BallClub de Hannut-Lincent est aujourd’hui composé de 20 membres. «Nous avons deux équipes hommes en D3 et une équipe dame en D1», explique Michel Lemaire, le président et coach du club.

À noter que le Kin-Ball peut aussi se jouer en équipe mixte.

Mais, au fait, c’est quoi le Kin-Ball? Ce sport a été créé en 1986 au Québec et est arrivé au début des années 2000 en Belgique. La particularité du Kin-Ball est qu’il se joue à trois équipes de 4 joueurs sur un terrain carré et avec un gros ballon de 1,22 mètre de diamètre et pesant 1 kg. Chaque équipe reçoit une couleur. L’objectif est qu’une équipe doit servir le ballon en nommant l’équipe qui a le plus de points au marquoir, de façon à ce que cette dernière ne puisse pas réceptionner le ballon avant qu’il ne touche le sol. «C’est un sport basé sur la coopération car durant une phase, les quatre joueurs participent. Si l’un d’entre eux ne touche pas la balle, c’est une faute. Le Kin-Ball est aussi basé sur le respect et le fair-play. Il y a d’ailleurs des points de fair-play durant le jeu. »

Le Kin-Ball peut se jouer à partir de 8 ans. Actuellement seulement composé d’adultes, le club de Hannut-Lincent espère d’ailleurs, un jour, composer une équipe d’enfants.

En attendant, les membres du club s’entraînent tous les mercredis au hall omnisports d’Hannut. Ils se déplacent aussi régulièrement pour jouer dans des tournois ou des championnats. «La saison passée, notre équipe de dames a d’ailleurs été championne en division 2. »

Le 17 mars, dès 11 h du matin, le Kin-BallClub organisera une journée de championnat au hall omnisports de Hannut. Les personnes qui souhaiteraient avoir plus d’infos ou tester le Kin-Ball peuvent se rendre sur la page Facebook du club ou contacter le club par téléphone (0497 40 70 30) ou par mail (hannut-lincent@kinball.be).