En ce début du mois de janvier, le Kiwanis Club d’Amay organisait un souper choucroute. L’occasion de se réunir entre membres mais aussi d’inviter des amis et d’autres clubs de la région.

«Il y a des membres du Fifty One Club de Huy mais aussi du Kiwanis de Hannut, de Huy, d’Andenne ou encore de Liège Condroz. Nous recevons aussi la lieutenant gouverneure de la division de Liège, Sabine Smeets, et le past lieutenant gouverneur de la division, Jean-Louis Pepin», explique Lidia De Lutis, la présidente fondatrice du Kiwanis d’Amay. Kiwanienne depuis 20 ans, Lidia De Lutis s’est installée à Amay il y a quatre ans. Étant donné qu’il n’existant pas de club Kiwanis à Amay, elle a donc décidé d’en former un. Et le 2 août 2017, le club était finalement lancé. Aujourd’hui, il est composé de douze membres, hommes et femmes. «C’est le premier club mixte de la division de Liège. Jusqu’ici, il n’y avait que des clubs entièrement masculin ou féminin.» Depuis un an, le Kiwanis d’Amay organise plusieurs activités dont tous les bénéficies sont reversés aux enfants précarisés d’Amay principalement. «L’année passée, nous avons organisé plusieurs conférences avec François Troukens, Arsène Burny (Président du Télévie) ainsi qu’une conférence sur le don d’organes avec les parents de Laurent Kremer qui a été tué lors de la fusillade de la Place Saint-Lambert. Nous avons aussi organisé le spectacle de Bruno Coppens au Centre culturel d’Amay» Grâce à tous ses événements, le Kiwanis Club a pu offrir un chèque à l’ASBL L’Espoir à Couthuin. «Nous avons aussi offert un repas pizza chez Il Tempio, à Amay, suivi d’une séance de cinéma au Centre culturel aux enfants précarisés amaytois.» Le souper choucroute, lui, permettra d’offrir une après-midi à l’accrobranche aux enfants amaytois.