Même si la nature est moins verdoyante en cette période hivernale, ce n’est pas pour autant qu’elle vit! D’ailleurs, de nombreux passionnés par cette belle nature qui nous entoure mettent chaque week-end ou chaque semaine la main à la pâte pour la préserver au maximum, comme chez Natagora Pays de Herve.

En effet, les Natagoriens herviens sensibilisent au quotidien le public à la nature et favorisent ainsi des prises de positions et des actions en sa faveur. À propos d’actions, la locale hervienne de Natagora regorge d’actes que sa cinquantaine de membres, qui forme le noyau dur, réalise chaque semaine. «Nous préférons l’action que la réunionite aiguë!, précise d’emblée son secrétaire Jean-Philippe Demonty. C’est-à-dire que nous avons juste une réunion trimestrielle pour faire le point entre nous. Le reste du temps, nous sommes dehors à travailler pour la nature.» Pour ce faire, les Natagoriens travaillent en équipes «selon différents groupes de travail. Nous avons par exemple l’équipe ornithologique qui recense les oiseaux et prévoient les nichoirs. Ou encore une autre équipe pour les mares et zones humiques qui réalisent chaque année du 14 février au 14 avril un barrage pour les batraciens sur la route entre Mortroux et Val-Dieu. Dans ces nombreux groupes de travail, nous sommes accompagnés par d’autres bénévoles. Car chez nous, tout le monde est le bienvenu! Nous avons toujours besoin de mains car nous avons aussi deux réserves naturelles, à Val-Dieu et à Plombières, à entretenir chaque mois.» Sans oublier les campagnes de sensibilisations toujours très importantes. «Nous nous rendons dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes à la nature et aux gestes qu’ils peuvent adopter.» Enfin, Natagora Pays de Herve a récemment installé un observatoire à Val-Dieu, «ce qui permet aux personnes d’observer la nature.»