HERSTAL

Le travail ne reprendra pas lundi chez Mecamold

Le travail ne reprendra pas lundi chez Mecamold

Photo d’illustration Yves Damin – Fotolia

La grève, entamée le 20 novembre 2018, se poursuit pour une semaine supplémentaire chez Mecamold.

La grève, entamée le 20 novembre 2018, se poursuit pour une semaine supplémentaire chez Mecamold, entreprise herstalienne spécialisée dans la fabrication de moulages de pneus, a annoncé vendredi la FGTB au terme d’une conciliation qui a duré de nombreuses heures et qui n’a pas permis de dégager un accord global. L’entreprise est en proie à un important conflit social depuis mai 2018 et sa vente par Bridgestone à Keravalon.

Le syndicat socialiste, qui écarte toute volonté de pourrissement de la situation, souhaite étudier les nouveaux éléments techniques soumis par la direction concernant la nouvelle organisation du travail. Il souhaite entre autres confronter les besoins de l’entreprise à une liste de volontaires souhaitant quitter l’entreprise, a-t-on appris à bonne source. La levée de protection des délégués est également au centre des nouvelles préoccupations syndicales.

Le volet social, quant à lui, n’a pas encore obtenu l’aval de la FGTB car «des éléments à l’étude concernent autant les travailleurs qui resteront au sein de l’entreprise que les 44 qui devront la quitter», ajoute-t-on à la FGTB.

La direction de Mecamold souhaite privilégier le dialogue social et attend un retour des syndicats le 22 janvier prochain.

Le personnel de l’entreprise herstalienne entamera lundi son 38e jour de grève consécutif, le mouvement ayant été déclenché lorsque les négociations sur le volet social ont débuté.