FOOTBALL

Solide succès carolo (2-3) contre une D2 allemande

Solide succès carolo (2-3) contre une D2 allemande

BELGA

En stage, les Zèbres ont réalisé une prestation aboutie lors de leur unique rencontre de la semaine.

Sankt Pauli (2-3) Charleroi

Cartes jaunes: Dessoleil, Ilaimaharitra, Busi, Zehir.

Buts: Meier (1-0, 26e), Zehir (2-0, 71e), Perbet (2-1, 75e), Perbet (2-2, 102e), Ilaimaharitra (2-3, 104e).

CHARLEROI 1re MT: Penneteau; Marinos, Zajkov, Dessoleil, Willems; Ilaimaharitra, Hendrickx; Bruno, Gholizadeh (30e Benavente), Henen; Niane.

CHARLEROI 2e MT: Riou; Martos, Dervite, Angella; Busi, Rodes, Diandy, Benavente (103e Ilaimaharitra), Nurio; Perbet, Osimhen.

Pour son seul match amical de la semaine, ce vendredi à Oliva, à environ une heure de son camp de base d’El Saler, Charleroi s’est imposé avec la manière contre le FC Sankt Pauli (2-1), formation de seconde division allemande et postulant à la montée en Bundesliga.

En difficulté sur phases arrêtées, comme depuis l’entame de la saison, le Sporting a confirmé sa fébrilité en concédant le premier goal à la demi-heure, des œuvres de Meier. Les Zèbres ont ensuite tenté d’imposer leur rythme mais n’ont jamais su mettre en difficulté la défense allemande. En tout cas, jusqu’au repos.

En seconde période, la formation carolorégienne, alors alignée en 3-5-2, a d’abord souffert sur les flancs et a logiquement concédé un second but, à la 71e, via Zehir. Une réalisation qui a servi de déclic aux Carolos.

En effet, par la suite, les joueurs de Felice Mazzù ont joué leur va-tout et tenté de mettre à mal l’organisation de l’équipe hambourgeoise. Jérémy Perbet et son sens du placement ont fait le reste à la 75e. Le Français a réduit l’écart lors d’une phase confuse et relancé les Hennuyers. L’attaquant carolo a doublé la mise à la 102e sur coup franc.

Galvanisé par l’égalisation, le Sporting a finalement inscrit un troisième but, sur une sublime frappe en dehors du rectangle de Marco Ilaimaharitra. De quoi, achever la semaine de stage par une prestation aboutie. De bon augure pour la suite.

Le noyau carolo quittera l’Espagne demain en début d’après-midi. Notons encore que le match se jouait en deux périodes de soixante minutes.