BRUXELLES

Attentat au Musée juif: «Les procureurs n’ont repris que des éléments à charge»

Attentat au Musée juif: «Les procureurs n’ont repris que des éléments à charge»

La défense de Nacer Bendrer ne partage pas la vision du parquet fédéral… Photo News

La défense de Nacer Bendrer ne partage pas la vision du dossier du parquet fédéral exposée devant la cour d’assises de Bruxelles dans le procès de l’attentat au Musée juif de Belgique en mai 2014.

C’est ce qu’a déclaré vendredi Me Gilles Vanderbeck à l’issue des deux jours de lecture de l’acte d’accusation à l’encontre de son client et de Mehdi Nemmouche.

«Cet acte d’accusation reprend la vision du dossier du parquet fédéral. Il est une partie au procès, qui va tenter de démontrer la culpabilité de Nacer Bendrer. Les procureurs n’ont donc repris dans leur acte d’accusation que des éléments à charge», a déclaré l’avocat.

«Nous ne partageons pas du tout cette vision du dossier. Nous présenterons des éléments à décharge et nous espérons que les différents témoins entendus pourront vous apporter un éclairage différent», a précisé Gilles Vanderbeck.

Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français âgés de 33 et 30 ans, sont accusés devant la cour d’assises de Bruxelles d’être auteurs ou coauteurs de l’attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles. Elle avait coûté la vie à quatre personnes.