SPA

Deux ans de prison requis pour avoir tenté d’initier un mineur aux relations sexuelles

Deux ans de prison requis pour avoir tenté d’initier un mineur aux relations sexuelles

Photo d’illustration Reporters

Le parquet a confirmé vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège son réquisitoire portant sur une peine de 2 ans de prison pour un Spadois âgé de 45 ans qui avait tenté d’initier un garçon de 13 ans aux relations sexuelles. Sa sanction pourrait être assortie de mesures probatoires.

Le prévenu vivait dans la région d’Aywaille lorsqu’il avait tenté d’obtenir des faveurs sexuelles d’un jeune garçon qui habitait le même immeuble que lui. Il entretenait régulièrement des conversations osées avec le jeune garçon et lui formulait des propositions à caractère sexuel.

Le prévenu avait commis un outrage public aux mœurs lorsqu’il avait diffusé en présence du jeune garçon des films à caractère pornographique orientés sur les relations entre hommes.

La mère de l’enfant avait déposé plainte en novembre 2015. Plusieurs liens vers des sites pédopornographiques avaient alors été découverts sur le matériel électronique du prévenu.

Un service spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels a rendu un avis qui précise que le prévenu peut bénéficier de conditions probatoires assorties à une éventuelle condamnation mais qu’il présente aussi un risque de récidive. Le parquet a réclamé contre le prévenu une peine de 2 ans de prison assortie d’une interdiction de contacter des mineurs.

La défense a plaidé la suspension du prononcé probatoire.

Le jugement sera prononcé le 8 février.