article abonné offert

VIELSALM

Terrible constat : graphiose et scolytes ont anéanti l’orme

Terrible constat : graphiose et scolytes ont anéanti l’orme

Le tronc de l’orme de Vielsalm est impressionnant. Il affiche deux, voirie trois siècles. ÉdA

L’orme, très prisé par le passé, a pratiquement disparu de nos paysages, touché par la graphiose et par les scolytes.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 23 des 357 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?