MONDE

RDC: le résultat proclamé par la CÉNI n’est pas celui qu’avaient relevé les évêques

RDC: le résultat proclamé par la CÉNI n’est pas celui qu’avaient relevé les évêques

Le résultat de la CÉNI est remis en cause. AFP

La conférence épiscopale nationale du Congo avait dépêché des observateurs dans tout le pays, le 30 décembre dernier. Elle a fait savoir que le résultat du scrutin, tel qu’elle l’a enregistré, ne «correspond pas» à celui que la commission électorale nationale indépendante a annoncé la nuit dernière.

La conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) avait fait savoir, la semaine dernière, qu’elle était en possession du résultat de l’élection présidentielle du 30 décembre: quelques heures après la proclamation, cette nuit, de la victoire de Félix Tsishekedi, par la commission électorale nationale indépendante (CÉNI), les évêques ont «pris acte» de cette annonce, et ont «constaté» qu’elle ne «correspond pas aux données collectées par notre mission observation» opérée le jour du scrutin «à partir des bureaux de votes et de dépouillement» a expliqué l’abbé Donation Nshole, porte-parole de l’épiscopat congolais.

Un argument pour Fayulu

L’Église congolaise n’ira plus loin que ce constat, nous a-t-on précisé. Mais il est clair: même s’il n’est pas nommé dans cette communication, c’est Martin Fayulu qui est désigné par les évêques comme le véritable gagnant de l’élection.

«Ce n’est pas à l’Église de réagir sur base de ce constat, c’est au candidat intéressé», nous a-t-on dit, ce jeudi, au siège de la CENCO à Kinshasa. La prise de position encouragera Martin Fayulu à saisir la cour constitutionnelle du problème. Et ses partisans à manifester dans la rue. Avec le risque, pour la République Démocratique du Congo, de sombrer dans le chaos.

Nos dernières videos