MONS

Bientôt plus de produits locaux dans les cantines montoises?

Bientôt plus de produits locaux dans les cantines montoises?

Reporters/DPA

La ville de Mons vient de signer le «Green Deal» wallon pour une alimentation plus respectueuse de l’humain et l’environnement dans les cantines, cuisines et services de restauration collective

Verra-t-on une «ceinture alimentaire» autour de Mons à l’avenir? Les repas servis dans les écoles seront-ils majoritairement issus de produits locaux, sains et bios? Ce sont en tout cas des engagements pris par la ville de Mons en signant le «Green Deal».

Cet accord porté par la Wallonie invite ses signataires à s’engager pour une alimentation plus respectueuse de l’humain et l’environnement dans les cantines, cuisines et services de restauration collective. Mercredi Matin, la déclaration d’intention a été signée à Namur par la ville de Mons, celle-ci fera l’objet d’un vote au Conseil communal.

Le «Green Deal» s’est fixé comme objectif de recueillir l’engagement de plus d’un tiers de la restauration collective (en termes de repas servis) en Wallonie d’ici 2021. Les acteurs engagés intégreront progressivement, durant trois ans, de nouvelles pratiques en faveur d’un système alimentaire durable en développant des axes tels que l’utilisation des produits locaux, de saison, équitable, la préparation de repas sains et équilibrés ou encore la réduction des déchets.

À travers cet engagement dans le «Green Deal», la ville de Mons veillera à développer une ceinture alimentaire et soutenir la création de filières locales par le biais de régies et coopératives agricoles. La Ville de Mons est déjà inscrite dans une démarche similaire via un cahier des charges portant sur la préparation et la distribution des repas scolaires comprenant des clauses éthiques sociales et environnementales. Le «Green Deal» permettra de poursuivre et d’approfondir les efforts en la matière.


Nos dernières videos