article abonné offert

«Tout s’est mal passé, pardon»

Du côté des deux frères Deldime, depuis 22 ans dans le métier et réputé, on conteste formellement l’escroquerie. «Il y a eu une erreur, puis un concours de circonstance qui fait que tout s’est mal passé, explique Alain Deldime.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 44 des 179 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos