article abonné offert

SYNDICATS

« On ne se fie qu’à des bruits de couloir »

Dans les rangs syndicaux, on déplore, unanimement, le manque de communication de la direction de Proximus. «C’est mon collègue flamand, Bart Neyens, qui a reçu un coup de fil de la presse mardi soir.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 139 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos