article abonné offert

«Une épicerie fine, pas de luxe»

«On a toujours été considéré comme le luxe, le top du top de la gastronomie verviétoise (et plus aucune “grande maison” comme la nôtre n’existe plus à Verviers)», sourit Nicolas Grandjean.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 26 des 82 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos