FAITS DIVERS

Vol des rapports d’autopsie du 22 mars: «Conclure au vol ciblé est prématuré»

Vol des rapports d’autopsie du 22 mars: «Conclure au vol ciblé est prématuré»

Le vol a eu lieu dans l’enceinte du bâtiment Portalis du Parquet de Bruxelles. EdA - Julien RENSONNET

Le disque dur sur lequel figurent les rapports d’autopsie des victimes du 22 mars a été dérobé au parquet de Bruxelles. Mais selon ce dernier, rien n’indique un lien entre le vol et l’affaire.

Rien n’indique actuellement que le vol des rapports d’autopsie du dossier des attentats de Bruxelles soit spécifiquement lié à ce dossier, a indiqué mercredi en fin de matinée le parquet de Bruxelles.

En plus du disque dur sur lequel les rapports d’autopsie étaient enregistrés, d’autres objets ont été volés, a précisé le parquet. Le disque dur contenait également une copie de sauvegarde complète de l’ordinateur du médecin légiste.

Un suspect a déjà été arrêté pour le vol. Il s’agit d’Iliass Khayari, un homme de 27 ans qui avait rejoint la Syrie avant de revenir en Belgique où il a ensuite été condamné pour participation aux activités d’un groupe terroriste.

Le voleur a-t-il eu accès aux dossiers?

Jeudi dernier, un vol a eu lieu dans le bâtiment Portalis, rue des Quatre Bras à Bruxelles, où est hébergé le parquet de Bruxelles. Une personne est entrée dans le bureau d’un médecin légiste et a volé un certain nombre d’objets, notamment un disque dur contenant divers rapports d’examens médicaux, en particulier ceux relatifs aux autopsies des victimes des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.

«C’est un disque dur avec une sauvegarde complète de l’ordinateur du médecin légiste», a déclaré la porte-parole du parquet, Ine Van Wymersch, mercredi. «Non seulement les rapports d’autopsie sur les attentats du 22 mars, mais aussi tous les rapports et documents du médecin légiste. Quant à savoir si le voleur pouvait avoir accès à ces documents ou bien s’ils étaient protégés d’une manière ou d’une autre, rien n’est encore clair à ce stade», a-t-elle précisé. «L’enquête sur les circonstances du vol et le mobile de l’auteur est toujours en cours. Il est donc prématuré d’affirmer qu’il s’agissait d’un vol ciblé».

La porte-parole a ajouté que, dans la mesure où les originaux des rapports d’autopsie des attentats de Bruxelles ont été versés au dossier, ce vol n’a aucun impact sur l’avancement de la procédure dans cet important dossier.

Selon le parquet, le suspect qui a été arrêté, Iliass Khayari, était présent dans le bâtiment Portalis jeudi après-midi car il devait comparaître devant la commission de probation. Il a en effet été condamné dans un dossier de terrorisme à une peine de cinq ans de prison avec sursis probatoire.

Iliass Khayari a été placé sous mandat d’arrêt samedi. Il nie toute implication dans les faits.

Les objets volés n’ont par ailleurs pas encore été retrouvés par la police.