WELKENRAEDT

Hexcel: négociations du volet social

Hexcel: négociations du volet social

L’usine welkenraedtoise est sous plan de restructuration. Romain RIXHON

Les négociations des conditions de départ de 51 travailleurs (au moins) débuteront le 15 janvier.

Les organisations syndicales et la direction de l’usine Hexcel, spécialisée dans la réalisation de pièces pour l’aéronautique, entameront le 15 janvier prochain les négociations sur le volet social entourant la restructuration de l’entreprise. Celle-ci s’est soldée par la perte de 51 emplois et le non-renouvellement de 16 contrats à durée déterminée.

Les discussions concerneront tout d’abord l’enveloppe budgétaire qui financera le départ en prépension, dès l’âge de 56 ans, de 51 membres du personnel, direction et syndicats ayant privilégié cette piste afin d’éviter tout licenciement sec.

Mais, les négociations permettront également d’accompagner les travailleurs qui souhaitent quitter volontairement l’entreprise et ce avec l’accord de la direction. Lors de la phase 1 de la procédure Renault (pour licenciements collectifs), les syndicats avaient obtenu que tout départ volontaire serait compensé par l’engagement à durée indéterminée d’un travailleur jusqu’alors sous CDD (contrat à durée déterminée). Les représentants du personnel espèrent dégager un accord global pour la mi-février.

Pour rappel, en septembre 2018, la direction annonçait une restructuration de l’entreprise et la perte totale, CDD compris, de 75 emplois. Les raisons évoquées étaient multiples: importantes indemnités à honorer lors des retards de livraison, chiffre d’affaires atteignant en 2020 seulement les 50% escomptés, voire la construction d’une usine similaire à Casablanca à proximité des entreprises phares de l’aéronautique.

Selon les prévisions et la signature d’importants contrats, une embellie est cependant prévue dès 2023.


Nos dernières videos