MOLENBEEK

Molenbeek se constitue partie civile contre les casseurs du réveillon

Les autorités communales molenbeekoises, réunies en collège extraordinaire, ont décidé de ne pas laisser sans suite les débordements de la nuit du Nouvel An. Plainte sera déposée contre les «casseurs».

+ À REVOIR | Molenbeek en colère sur «les merdeux» du réveillon, «mais nous avons peur des représailles» (vidéos)

La commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean, dont le Collège des bourgmestre et échevins était rassemblé en collège extraordinaire ce mardi matin, a annoncé à la suite de cette réunion sa décision de porter plainte contre les «casseurs» qui avaient provoqué des dégradations sur le territoire de la commune lors de la nuit du Nouvel An.

Les bourgmestre et échevins vont se «constituer partie civile contre les auteurs des violences», lors desquelles aussi bien des biens privés que publics ont été pris pour cibles, en différents endroits de la commune.

La commune «tient à mettre tout en œuvre pour obtenir justice et poursuivre les responsables de ces actes inadmissibles», ajoute la bourgmestre Catherine Moureaux (PS) dans un communiqué transmis par le service communication de la commune. «Je tiens à préciser que l’action que nous introduisons ce matin sera également celle des citoyens molenbeekois et j’invite toutes les personnes lésées à se joindre à notre plainte».